.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Lun 16 Juil - 18:43


Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell

Is it really you?!




Il était environ 21h. Je n'étais pas rentrée chez moi. Pour ne pas inquiéter mes parents, je leur avait envoyé un message pour leur dire que je passais la soirée avec une amie. Je n'allais plus très bien depuis quelques jours. J'en avais marre de toujours devoir faire attention, de ne pas pouvoir faire certaines choses. Certes, j'étais chanceuse, très chanceuse même. Une greffe de coeur, ce n'est pas rien, c'était une des plus belle chose qui s'était produite! Mais parfois, je rêvais tout de même d'être normale, comme les autres. Ils n'ont pas à faire attention, eux. Enfin, si mais pas autant que moi. Je n'ai même pas l'impression de vivre. Mais je dois avouer qu'il n'y avait pas que cela. Je savais depuis quelques années que j'avais été adoptée et que j'avais un frère jumeau, mais je ne l'avais jamais dit à personne, même pas à ma meilleure amie. C'était quelque chose de très lourd à garder pour moi, mais je n'arrivais pas à aborder le sujet. J'avais tellement de questions dans ma tête. Pourquoi mes parents biologiques avaient-ils fait ça? Pourquoi m'avoir laissé seule? Pour m'avoir séparé de mon frère? Qu'était-il devenu? A quoi ressemblait-il? J'avais tellement envie de connaître les réponses à toutes ces questions, et certainement tout autant que de passer un peu de temps avec mon frère.

N'allant donc pas très bien, je décida d'aller traîner du côté de Brooklyn. J'y allais de temps en temps, surtout lorsque je devais jouer pour me faire un peu de sous. En même temps, être musicienne était mon métier. J'avais arrêté mes études pour faire de ma passion quelque chose de plus concret. Je n'étais pas très élégante, mais pour traîner par ici je m'en fichais. Je portais un jean un peu troué et une simple chemise. Je rentra dans un bar où il y avait quelques personnes, mais il n'y avait pas non plus beaucoup de monde. Pas comme dans certaines endroits. Je m'installa à une table, pas très loin de la porte d'entrée et commanda une bière. Ce n'était pas très, je n'étais pas censée boire à cause de ma greffe mais je m'en fichais. J'en avais marre de me restreindre sans arrêt. Une fois devant moi, je pris mon verre et bu une grosse gorgée. Puis une autre, jusqu'à finir le verre. Je ne dirais pas que j'avais la tête qui tournait, mais je ne me sentais pas très bien. Je ne savais pas si c'étaient les effets de l'alcool, étant donné que je ne bois que très très rarement et très peu, ou si c'était les effets secondaires à cause de ma greffe. Je n'en savais rien, mais je ne me sentais pas très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Mar 17 Juil - 11:30

Capucine & Noah
Encore une fois je m'étais ennuyé des cours. Pourtant je ne voulais pas raté mon année et m’efforçais de suivre. Ce qui n'est pas chose facile quand vous détestez le droit! Heureusement ce soir j'avais prévue de passer une soirée avec Kaitlin, histoire de me changer les idées. Ouai, parce qu'entre cette histoire de Shooting avec Mademoiselle la princess et les histoires de coeur de notre trio, je n'ai pas une minute pour moi! D'ailleurs, en parlant de notre très chère Princess (C'est ironique bien sûr), je me demande bien ce qu'elle va pouvoir me demander mais la connaissant je crains le pire!
Comme prévue à 20h , je me rendis à notre point de rendez-vous: le cinéma. Je l'attendis un bon moment, mais rien! Au bout d'une bonne demi heure je reçu un sms. La pauvre avait eut une panne de voiture. Je proposai de venir la récupérer mais elle attendait la dépanneuse. Je décidais donc de rentrer à pieds chez moi. Je passai donc devant le bar, ou j'avais l'habitude de me poser pour prendre des photos. N'ayant rien à faire, je décidai d'y rentrer. J'avais mon appareil photo avec moi comme toujours. On sait jamais peut-être que je serais inspiré. Je discutai un moment avec le patron qui me connaissait bien. Un peu plus loin accoudé au bar je vis une jeune fille de mon âge je dirais. Elle buvait et n'avait pas l'air bien. Je fis signe au patron que j'allais m'en occuper. Je m'approchai alors de la jeune fille et m'assis à ses côtés. "Ca n'a pas l'air d'aller ou je me trompe?" Sans répondre elle tourna son regard vers moi. Ces yeux, je les connaissais, mais impossible de mettre un nom dessus. Je réfléchis un instant et fouillai dans ma mémoire. Et là je me revis à la colonie de vacances avec Capucine, une petite fille que j'appréciais énormément. Non ça ne pouvait pas être elle tout de même! "Capu'?" Petit surnom que je lui avais donné dans notre enfance. C'était beaucoup plus rapide! Et oui, les enfants sont faignants!

code by biscotte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Mar 17 Juil - 12:11


Plusieurs personnes étaient entrées, et plusieurs personnes étaient sorties de ce bar. Mais je ne m'en étais même pas rendue compte. Ma tête commençait à tourner, un peu. Je supposa que c'étaient les effets de l'alcool, étant donné que je ne buvais que très rarement, et qu'encore une fois, l'alcool m'était interdit. J'étais plus ou moins perdue dans mes pensées. Je ne prêtais plus aucune attention à ce qui se passait autour de moi. Un jeune homme me ramena un peu à la vie réelle. Il avait remarqué que je n'étais pas très bien. Je n'avais aucune envie de vomir heureusement, j'avais simplement la tête qui tournait et ressentais quelques crampes, mais encore légères. Je me contenta de me retourner vers lui, et de le regarder. Je ne trouvais pas la force de parler, et encore moins à une personne que je ne connaissais pas. Il devait avoir plus ou moins mon âge. « Capu? » me demanda-t-il. Comment connaissait-il mon nom? Nous connaissions-nous? Je dois avouer que l'alcool ne m'aidait en rien à savoir si oui ou non, je le connaissais.

« On se connaît? » répondis-je d'une petite voix.

Je me frotta un peu les yeux, comme pour enlever ces sensations étranges que je ressentais. Je décida d'agir comme si tout allait bien. Enfin, j'allais essayer, car ce n'était pas si simple. Je souris, et lui demanda :

« Tu bois quelque chose? »

Je n'avais aucune envie de passer la soirée seule. CE jeune était venu me parler, pourquoi ne passerait-il pas le reste de la soirée avec moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Mar 17 Juil - 12:53

Capucine & Noah
"On se connait?" Quoi? Elle ne me reconnaissait pas? Bon vous allez me dire dans l'état ou elle doit être! Je me demandais bien ce qui pouvait la rendre aussi triste. Peine de coeur? Problème de boulot? A mon avis, si personne n'intervenait, elle allait continuer à boire pendant un petit moment. Ce qui pouvait ce comprendre quand on allait pas bien. Je connaissais, j'étais passé par là quand mon père m'avait annoncé que je partirais en fac de droit au lieu d'une école de photographie. D'ailleurs je ne me souviens presque pas de cette soirée! Je sais simplement que c'est Kaitlin qui m'avait ramassé et je peux vous assurer que le lendemain matin j'ai pris pour mon grade!
Comme elle ne me reconnait pas de suite, je décide de jouer la carte des souvenirs! "On devait se marier ensemble je te rappelle!" Dis-je tout en riant. Que voulez-vous nous étions gamin! A 8 ans, on se marri un nombre incalculable de fois! Si si je vous assure! Je me souviens même que j'avais dépensé un partie de mon argent de poche pour lui acheter une bague! Bon c'était pas les diamants et tout, elle était en toc avec un dauphin dessus! On fait avec les moyens qu'on a! Et croyez moi quand on a 8 ans, on a pas grand chose! Je me souviens même qu'on a fait les pires conneries ensemble! Je peux vous assurer qu'on les a bien fait tourner en bourrique les moniteurs! Un jour, Capu' avait fait genre de se noyer à la mer et pendant qu'ils la secourraient, j'avais rempli leur sac de vipères. Je vous dit raconte pas la tronche qu'a tiré Lisa, la seul monitrice fille! Bon on a été découvert mais c'était plutôt marrant sur le coup!
Elle me proposa alors un verre. Je ne suis pas du genre à boire et je crois qu'il vaut mieux pour elle qu'elle arrête aussi. Je décale alors son verre qui se trouve devant elle avant de dire "Et toi non plus, t'en veux pas!" Elle me dévisage alors. Ouai c'est vrai, je débarque, lui rappelle qu'on se connait depuis x temps et l'empêche de boire; elle à toutes les raisons de m'en vouloir! "Ouai, ouai je sais tu peux le dire, je suis emmerdant!"
code by biscotte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Mar 17 Juil - 18:51


Cette phrase. Juste cette phrase : « On devait se marier ensemble je te rappelle! ». Il ne m'en fallu pas plus pour avoir les yeux écarquillés. Mon dieu, Noah! Ce petit garçon que j'avais connu en colonie de vacances lorsque j'étais petite, ce Noah là était juste devant moi. Je n'en croyais pas mes yeux.J'avais essayé de trouver ses coordonnées, avec ma mère bien sûr, mais en vain. J'avais fini par jeter l'éponge et à me faire à l'idée que jamais nous pourrions nous revoir. Quelle était la probabilité après tout, pour que nous nous retrouvions tant d'années après? Et par hasard en plus!
Je me mit à me souvenir de cette période où nous étions en colonie. Mes parents avaient eu beaucoup de mal à me laisser à cause de mes problèmes cardiaques, surtout étant donné le fait que je ne m'étais encore pas fait greffer. Mais les médecins avaient dit que ce n'était pas si grave, pour une semaine, si je suivais bien mon traitement. Ce ne devait pas être évident pour les moniteurs de prendre soin de moi, mais ils l'avaient fait avec beaucoup d'attention et de sympathie. Et en retour, j'avais fait les quatre cents coups avec Noah! Qu'est-ce qu'on avait pu en faire, des bêtises! Je crois que j'avais du passer tout mon temps avec lui. Je l'appréciais beaucoup. Énormément, en fait. J'étais un peu amoureuse de lui, je l'avoue. En même temps, à huit ans, un petit garçon avec une bouille à croquer ne vous fait pas résister longtemps! Et c'est vrai que nous étions censés nous marier. Il m'avait même offert une bague, une magnifique bague. Bon, elle en ressemblait en rien à celle des princesses que l'on voyait dans les dessins animés, mais elle valait beaucoup plus qu'une autre à mes yeux. Sans ne l'avoir jamais dis à personne, je l'avais précieusement gardé dans ma boîte à bijoux. Elle était maintenant trop petite pour moi, mais je la gardais encore. Après m'être dit que je ne le reverrai jamais, j'en avais presque oublié son existence.
Mes yeux étaient toujours dans le même état, tout comme le reste de mon visage. Je ne savais plus quoi dire, c'était impensable, irréel!

« Je.. euh.. » balbutiais-je.

Après la proposition de boire un verre avec moi, il me répondit clairement qu'il ne voulait pas, et que je ne devrait pas non plus. Je savais pertinemment que je ne devais pas. Il agissait comme si c'était ma raison qui était sortie et qui était en face de moi. Devais-je l'écouter? De toute façon, tant qu'il serait là il ne me laisserait pas consommer, je suppose. Et je dois avouer que je commençais à avoir un peu peur d'empirer mon état.
Je ne réalisais toujours pas que ce petit Noah avait bien grandit et bien changé, mais surtout qu'il soit là avec moi après toutes ces années. Il avait changé, mais était resté tout aussi mignon! Je ne pu me retenir plus longtemps, et lui fit un câlin. Bah quoi? C'était censé être mon futur mari quand même..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Mar 17 Juil - 19:34

Capucine & Noah
Elle réalisa tout à coup qui j'étais et tant mieux! Beh ouai, je me serais sentis un peu c*n si elle m'avait envoyait valser! Puis sans mentir ça m'aurait un peu vexé qu'elle ne se rappelle pas de moi avec tout ce qu'on a vécu ensemble. Bon vous allez me dire on était gamin et les gamins oublient vite, mais moi je ne l'avais pas oublié! N'empêche, après toutes ces années! On se retrouve ici, bêtement! Merci Kaitlin! C'est vrai, si ça voiture n'avait pas été en passe, je serais au ciné à cette heure! Alors pour une fois, je suis content que ça voiture est fait des siennes, mais je vais le garder pour moi ça! Je repense alors à nos dernière vacances, l'année de mes 13 ans, et comme chaque année à la fin des vacances on c'était promis de se retrouver l'année prochaine. Sauf qu'il n'y a pas eut d'année prochaine... J'ai cherché à la retrouvé, mais rien...Malgré les années elle n'avait pas changé. Enfin si bien sûr physiquement elle avait changé, elle n'était plus une petite fille et heureusement pour elle. Elle était devenue une belle jeune femme mais elle avait toujours ce regard que j'appréciais tant étant petit! Je la regardais de haut en bas avant de lui lâcher "Et bien dis moi, tu as bien changer ma petite Capu'!"Elle m'interrogea alors du regard et j'ajoutai "En bien, bien sûr!" Je lui lâchai un léger sourire avant qu'elle ne me prenne dans ses bras. Surpris, mais pas mécontent, je répondis à son étreinte. "Je suis vraiment content de te retrouver! Tu m'avais manqué ma petite Capu'!" Je lui ébouriffai les cheveux comme quand nous étions petits. Je savais qu'elle n'allait pas se laisser faire, mais c'était amusant! Je ne pus m'empêcher de regarder sa main gauche avant de dire pour plaisanter "Ca va, tu m'as pas trompé!" Je laisser échapper un rire auquel le sien se mêla. Maintenant que je savais qui était cette jeune fille qui voulait passer sa nuit à boire je n'avais qu'une question qui me trotter dans l'esprit: Quel en était la raison? Bon je sais que Capu' a eut des problèmes de santé. Je l'ai toujours su, mais on le comprends mieux à 19 ans qu'à 8 ans, non? D'ailleurs sans vous mentir durant toutes ces années, il y'a eut certaines fois ou j'ai pensé que peut-être notre petite Capu' était partie... Dès que c'était le cas, je chassais cette image de ma tête en repensant à nos bêtises (et il y'en avait!) "Alors...Qu'est ce qui te mets dans cette état?" Elle allait reprendre son verre que j'avais poussé quelques instant plus tôt, mais j'avais toujours été plus rapide qu'elle. Je le pris avant qu'elle n'est pu le touché et le rendis au serveur. "Quel qu’en soit la raison, je ne suis pas sûr que ça soit une bonne idée, crois moi!"
code by biscotte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Mar 17 Juil - 20:27


Sa petite attention me fit sourire davantage. Savoir que l'on a manqué tout autant à quelqu'un qui vous a vraiment manqué, c'est touchant, non? En tout cas, à moi, ça me faisait énormément plaisir. Je regrette simplement quelque chose. c'est peut-être en partie de ma faute si nous ne nous étions pas revus. chaque année, nous nous donnions rendez-vous dans la même colonie, pour refaire les mêmes bêtises et passer un bon moment ensemble. Mais un été, je n'avais pas pu repartir. J'allais mal, très mal, à cause de ce putain de coeur. Pourquoi ne marchait-il pas comme les autres? J'avais d'ailleurs passé un été horrible. Tellement horrible, que ni moi ni mes parents ne voulaient prendre le risque de partir quelque part pour qu'il m'arrive quelque chose, ni cette été-là, ni les été suivants. Enfin après tout, peut-être n'était-il pas venu non plus, je n'en avais pas la moindre idée, mais je préférais passer au-dessus de ces mauvaises choses. Il était à présent avec moi, je venais de le retrouver et c'était la seule chose qui comptait à présent.
En signe d'affection, il ébouriffa mes cheveux et il avait raison, je n'allais pas me laisser faire! Je lui donna un coup sur l'épaule, mais un coup juste léger. Je ne voulais pas lui faire de mal, mais je crois que même si je le voulais je n'y arriverais pas. Je n'étais pas très forte à la base, mais l'alcool n'arrangeait pas grand choses, même si je n'avais bu qu'une seule bière.
Je remarqua qu'il regardait mes mains, mais je n'eu pas le temps de me demander pourquoi qu'il me lança : « Ca va, tu m'as pas trompé! », ce qui me fit rire autant que lui. C'est vrai, je ne m'étais pas mariée depuis. En même temps, je n'avais pas vraiment connu de garçon après lui, si on pouvait dire. Je crois qu'il était le seul à avoir bien voulu "se marier avec moi". Je suis jamais "vraiment" sortie avec un garçon, personne ne voulait d'une fille avec des problèmes cardiaques. Et tout ça m'avait fait tellement de mal, me préoccupait tellement que je n'avais pas fait d'efforts. Et puis, la musique me prenait aussi beaucoup de temps, ce qui n'arrangeait rien non plus.
Il me demanda ensuite ce qui me mettait dans cet état. Je suppose qu'il avait remarqué que je n'allais pas bien, et que j'étais venue là pour oublier un peu tous mes problèmes, ceux qui me gâchaient la vie depuis toutes ces années, depuis ma naissance. A vrai dire, je n'avais pas tellement envie de tout déballer comme ça. Même si je connaissais ce jeune homme, il ne sait pas ce que j'ai vécu depuis la dernière fois que nous nous étions vus, et je n'avais pas envie d'en parler.

« Oh rien, rien.. » répondis-je en tournant un peu la tête.

Je ne pourrai rien boire de plus ce soir, mais après tout, je crois que c'était une bonne idée. Je décida de changer rapidement de sujet.

« Qu'est-ce qu'un beau jeune homme comme toi fait seul ici? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Mar 17 Juil - 20:51

Capucine & Noah
Quand je lui ébouriffai les cheveux, elle ne put s'empêcher de me donner une légère tape à l'épaule. Comme quand nous étions gamins. Sauf qu'a cette époque, elle frappait comme une malade et je me retrouvais avec des bleus un peu partout sur le coup. Charmant quand vous êtes à la piscine! Bref pour m'amuser un peu et car j'ai toujours l'esprit déconneur, je fis semblant d'avoir mal. Elle se mit alors à rire et mon rire se mêla au sien.
Ensuite, je lui parlai de la raison qui l'amenée ici, elle détourna alors la tête en me répliquant qu'il n'y avait rien. Je n'en croyais pas un mot, mais je ne voulais pas la brusquer et l'embêter dès nos retrouvailles. Je fis donc comme si ça réponse me satisfaisait, ce qui n'était pas du tout le cas. Elle détourna le sujet en me demandant ce que je faisais ici! Pff longue histoire vu que je ne devrais même pas être là! "Beh en fait j'avais rendez vous avec mon ex" Elle me regarda d'un air perplexe. Ce qui est compréhensible. Quand on quitte une personne ce n'est surement pas pour organiser des soirées par derrières. Mais avec Kaitlin c'était différent. D'une, c'était ma plus longue relation (ouai je suis jeune, alors passé plus d'un an avec la même fille c'est long!) et de deux, on c'était quitté en bon terme. C'était d'un commun accord et on s'appréciait tellement qui était obliger que nous restions proches. Ne vous méprenez pas, il n'y a plus rien entre elle moi et c'est beaucoup mieux ainsi. Elle me connait comme sa poche et j'en suis ravie. Bref, j'expliquai donc rapidement la situation à Capucine "On est resté super proche donc on sort souvent le soir ensemble. Et là on devait aller au cinéma, mais sa voiture en a décidé autrement. Et sérieusement, j'en suis content. J'habite à deux pas d'ici, et je viens souvent pour prendre des photos". Je ne lui posai pas la question en retour, car c'était aussi insister pour qu'elle me dise pourquoi elle venait se souler la gueule.
Je voulais alors lui parler de sa maladie, seulement pour savoir si cela allait mieux, mais c'est un sujet sensible et je ne voulais en aucun cas l'offusquée. Puis si elle en sentais le besoin, je sais qu'elle le ferait. Puis sérieusement après toutes ces années demander: hey, alors ton coeur, il va mieux? Sérieux, ça fait pitié! J'amènerais le sujet en tant voulu!
Puis en dehors de ça, après toutes ces années, je me posais un tas de question. Qu'est qu'elle faisait comme études, si ces parents allés bien, ou habitait-elle,... Des questions qui peuvent être banales, mais qui ont une certaine importance à mes yeux. "Bon alors? Racontes moi tout! Les amours les emmerdes, bref tout ce que j'ai loupé depuis qu'on s'est perdu de vue!" Je lui adressai un léger sourire tout en attendant avec impatience sa réponse.
code by biscotte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Jeu 19 Juil - 11:09


On s'appréciait beaucoup lorsque nous étions plus petit. On se chamaillait assez souvent, mais jamais méchamment. Simplement pour rigoler. Et comme on dit, qui aime bien châtie bien! Et c'était vraiment le cas entre nous deux. Il s'amusait souvent à m'embêter, et je savais me défendre. Il en avait la preuve à chaque fois qu'il me faisait des misères, car à l'époque, je savais cogner! Je n'aimais pas trop que l'on vienne m'embêter, surtout à cause de cette saleté de maladie que j'avais. Et lorsque l'on est gosse, on ne fait pas vraiment la différence entre taper gentiment et taper méchamment. Je m'en veux d'ailleurs beaucoup de l'avoir taper beaucoup plus fort qu'il ne le méritait. Mais bon, on ne réalise pas vraiment cela lorsque l'on a 8 ans.
Pour répondre à ma question, il m'expliqua qu'il avait, à la base, rendez-vous avec son ex. Je ne cache pas que j'ai été fortement surprise par cette réponse. Et je pense que mon visage avait très bien traduit ce sentiment. Bah oui, depuis quand donne-t-on des rendez-vous à ses ex? Comment pouvait-on passer du temps avec un ou une ex, comme si c'était un ou une simple ami(e)?

« C'est bizarre. » dis-je en riant.

J'avais appris une nouvelle chose sur lui, il faisait des photos. Mais de quel genre? Il venait souvent ici alors?Si ça se trouve, on a déjà du se croiser, durant toutes ces années, et sans le savoir.

« Des photos? Il faudra que tu me montres ça! »

J'aimais beaucoup m'intéresser aux passions des gens. Tout comme j'appréciais qu'on s'intéresse à la mienne, à la musique. Je savais ce que c'était d'aimer faire quelque chose, de pratiquer sa passion autant que possible. Mais peut-être ne faisait-il des photos que comme ça, pour passer le temps, sans que ce ne soit une vraie passion.
Les amours, les garçons, c'était un sujet un peu tabou pour moi. Pourquoi? Car à part Noah, je n'avais pas vraiment vécu quelque chose avec un garçon. Enfin, nous n'avions pas vraiment vécu quelque chose lui et moi. Disons que c'était le seul garçon à s'être intéressé un peu à moi, même si nous étions gamins. En grandissant, en devenant adolescente et jeune femme, je n'ai toujours pas connu une véritable histoire d'amour. C'était embêtant. J'avais pris cette habitude, de ne pas avoir de garçons avec moi, de ne pas draguer, de ne pas me faire draguer, de devoir penser à autre chose avant tout, et je ne prenais même plus le temps de regarder les garçons. C'était comme s'ils étaient interdit pour moi, c'était étrange. Sans doute que Noah voulait bien faire en continuant la conversation en parlant d'un sujet plutôt banal. Mais pour moi, ce n'en était pas un. C'était un sujet très compliqué pour moi, je devais souvent faire semblant d'avoir connu ça, de savoir ce qu'un vrai premier baiser est, de savoir ce que c'est de faire l'amour avec un garçon, mais je ne savais pas. Je ne savais rien de cela.Pourquoi faisais-je semblant? Pour ne pas paraître pour une fille étrange, ce que je suis apparemment.

« Pas grand chose au niveau des mecs.. » répondis-je un peu mal à l'aise.

Je décida de ne pas rester dans cet état, et de lui retourner la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Jeu 19 Juil - 13:27

Capucine & Noah
Quand je lui parlai de Kaitlin, elle me répondit que c'était bizarre. Personnellement, je ne voyais pas en quoi! C'est vrai, Kaitlin et moi avions vécu une très belle relation et nous ne voulions en aucun cas couper définitivement les ponts. On était toujours très proche et on appréciait énormément passer du temps ensemble (en simple amis, bien sûr)
Ne voulant pas abordé sa maladie, je me contentai de questions banales. Je lui demandai alors si elle avait un relation en ce moment, elle me répondit simplement que niveau mecs, il n'y avait pas grand chose. J'en conclut donc qu'une fois de plus, j'aurais du fermer ma gueule. Peut-être avait-elle vécu une histoire compliquée il y'a peu et qu'elle ne voulait pas en parler. Je n'insistai donc pas. Elle me retourna alors la question. Je haussai les épaules machinalement car depuis Kaitlin il n'y avait eut aucunes filles. Non pas que j'étais toujours profondément amoureux de Kait' et que je n'arrivais pas à me remettre de notre séparation. Non, loin de là, juste que j'avais pas trouvé la bonne personne. Bon faut dire que je n'avais pas trop cherché non plus. "Oh moi, rien à l'horizon" dis-je simplement.
Je lui racontai alors ma vie depuis que nous nous étions plus revus. Je lui parlai alors de de mon lycée, ma vie chez ma grand-mère, mes vacances après la fermeture du camp de vacances et mes photos. Elle voulait les voir. Je lui expliquai alors que j'avais même eut l'occasion de faire faire un shooting avec une de mes amie et que mes photos apparaitrait surement dans un magazine de mode. Pour Cha', le mot amie était un bien grand mot, on parlait de Charlott je vous rappelle; la fille qui avait bousillé la seule chose qui me rattachait à ma mère. Bon je lui devais une fière chandelle tout de même. C'est vrai, sans elle, le shooting me passait sous le nez. Mais j'avais un deal avec elle, elle me suivait et j'acceptais tout ce qu'elle voulait. Bon elle ne m'avait encore rien demandé, mais c'est une Waldorf! Alors craignons le pire!
Après ce petit discours, je décidai tout de même de me mettre dans le bain, il fallait que je lui parle de sa maladie. Ce n'était peut-être pas le bon endroit pour le faire, mais je voulais absolument prendre de ses nouvelles. Si je ne lui en parlais pas, elle pourrais peut-être croire que je l'avais oublié elle et ses problèmes et ce n'était pas mon intention."Et toi? Ça va?" Bon okay, ce n'était pas la meilleure approche mais, les long et beau discours ce n'était pas mon truc. Elle m'interrogea du regard, je compris alors que ma question n'était pas très explicite. "Je veux dire ton coeur,... ça va mieux de ce côté là?..."
code by biscotte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Jeu 19 Juil - 19:20


En parlant d'histoires de coeur, Noah me répondit que pour lui non plus, rien ne se passait pour le moment de son côté. J'avais un peu de mal à y croire. Je trouvais déjà cette situation bizarre entre lui et son ex. Je ne pouvais penser qu'ils étaient devenus amis, comme ça, après une rupture. J'étais sûre qu'il se passait quelque chose entre eux, même si je ne connaissais plus très bien Noah et que je ne connaissais pas du tout cette jeune femme. Je ne voulais pas juger sans connaître, mais je trouvais cette situation bien trop bizarre entre deux personnes. Et même s'il ne se passait rien entre eux, comme se faisait-il qu'un beau jeune homme comme lui n'ai pas retrouvé une copine? Il ne devait pas avoir de difficultés à trouver une fille qui craque pour lui, j'en étais sûre.

« Je ne te crois pas! » dis-je en riant.

Non, je ne pouvais le croire. Peut-être n'avait-il pas envie de relation, sérieuse ou non, en ce moment. Mais c'était quelque chose que je désirais depuis quelques temps, et je ne comprenais pas comment certaines personnes semblaient s'en ficher. Certes, nous étions tous différents, mais j'avais du mal à comprendre tout de même cela. Après ce petit résumé de sa vie de ces dernières années, j'en fis de même. Je lui expliqua que je n'avais pas continué mes études et que je m'étais consacrée entièrement à la musique, même si ce n'était pas évident. Comment pouvait-on vivre vraiment de cela sans être connu? C'était dur, très dur. Heureusement que mes parents, enfin mes parents adoptifs, étaient toujours là pour moi et me donnaient toujours un peu d'argent. J'avais quitté il y a plusieurs mois un groupe que j'avais depuis un moment car plus rien n'allait. Mais je venais d'en remonter un, et j'espérais que nous pourrions aller loin.
La question fatidique arriva. Il me demanda comment j'allais, comment allait mon coeur. C'est vrai que c'est quelque chose que les gens me demandent beaucoup. Et même si je n'aime pas que l'on me demande cela, je comprenais pourquoi Noah me le demandait.

« J'ai eu une greffe, il y a 5 ans. Donc ça va mieux physiquement! Mais mentalement, ça ne change pas trop, c'est toujours un peu dur.. »

J'avais remarqué que plus le temps passait, plus je me renfermais sur moi-même. Heureusement qu'Aleksa, ma meilleure amie, était toujours là pour moi, elle m'aidait beaucoup à tenir et à continuer à me battre. en plus de cela, j'avais mon nouveau groupe, avec qui tout se passait assez bien pour le moment. Je n'étais donc pas enfermée chez moi toute la journée à ne rien faire. J'essayais de sortir dès que je pouvais, histoire de ne pas me morfondre.
Mon mal de tête passait petit à petit, et je me sentais un peu mieux. Je n'avais pas envie de rester là, dans cet endroit toute la soirée. Je proposa donc quelque chose à Noah :

« Tu ne veux pas aller ailleurs? Aller faire quelque chose, juste toi et moi? »

J'avais envie d'aller passer une soirée sympa, d'aller fêter en quelques sortes nos retrouvailles. J'étais vraiment contente de l'avoir retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Jeu 19 Juil - 20:04

Capucine & Noah
Lorsque je parlai de ma vie sentimentale, c'est à dire le néant en ce moment elle me répondit tout en rigolant qu'elle ne me croyait pas. Je fis mine d'être offusqué avant de répondre "Pourtant je t'assures que c'est la stricte vérité. Je suis trop occupé en ce moment pour quoi que ce soit. Entre la fac et les photos j'ai plus une minute à moi!" C'est vrai que la fac me prenait énormément de temps et le peu de temps qui me restait je le gardais pour me consacrer à la photographie. Cette passion que j'avais depuis de nombreuses années, était très importante à mes yeux. Je pense que c'est pour tout le monde pareil.

Elle me raconta alors à son tour sa vie. Elle avait abandonné ses études pour se consacrer à sa passion. Je l'enviais énormément et sur ce point je la trouvais énormément courageuse. Il est clair que moi je n'aurais jamais le courage de m'opposer à mon père. Il m'en voulait déjà pour la mort de ma mère alors... Il faudrait pourtant bien qu'il comprenne que le droit ce n'était pas ce que je souhaité, mais ce que lui souhaité. "T'es courageuse de tout abandonné comme ça, franchement, personnellement je suis pas sûr de pouvoir un jour abandonné la fac' pour ma passion. Mon père ne me le pardonnerait pas" dis-je simplement en baissant le regard. Elle continua alors en parlant qu'elle était entrain de refaire un groupe. J'en profitais alors pour la féliciter. Vint enfin le moment où j'eus le cran de lui parler de son coeur. Elle m'expliqua alors qu'elle avait reçu une greffe il y'a 5 ans de cela. J'en fus content. Physiquement elle allait donc mieux mais moralement ce n'était pas le top. Je grimaçais, je compris alors sa venue ici. Je ne pouvais parfaitement comprendre sa situation, je n'avais pas vécue tout ce qu'elle avait vécue mais je comprenais assez tout de même. "Je sais que je ne suis pas à ta place, mais il te faudra du temps. Mais si tu es entouré de véritable amis, tu verras que les choses s'arrangeront. J'en suis sûr" lui dis-je avec conviction avant de lui adresser un léger sourire.

Elle me proposa ensuite d'aller ailleurs. Il est vrai que l'endroit n'était pas propice aux retrouvailles. Je décidai donc d'accepter "Avec plaisir. Je vais t'emmener dans un endroit spécial, tu vas voir tu vas adorer." Elle m'interrogea alors du regard, mais je ne dis rien. Je voulais que la surprise soit totale. On descendit donc la rue pour prendre ma voiture. On roula alors pendant une 15 de minutes. Nous arrivions alors sur une montagne. De là, on pouvait voir toute la ville et de nuit c'était juste incroyable. Sur place, on descendit donc de la voiture. Très rapidement je me tournai vers candice pour lui demander "Alors? Tu trouves pas ça magnifique?" Je venais beaucoup ici pour admirer la vue ou bien les étoiles lorsque le ciel était dégagé. D'ailleurs j'avais pris de nombreuses photos. " J'adore cet endroit..."
code by biscotte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Ven 20 Juil - 12:27


Alors comme ça, s'il n'avait pas de copine, c'était parce qu'il était trop occupé. Oui c'est vrai que ça ne sert à rien d'avoir une relation avec quelqu'un si nous avons peu de temps à lui accorder. C'était d'ailleurs un peu mon excuse, lorsque certaines personnes me demandaient pourquoi j'étais célibataire, même s'ils ne savaient pas tous que je n'avais jamais vraiment été en couple. En fait, je n'étais pas célibataire parce que j'étais occupée, mais je m'occupais l'esprit justement pour ne pas penser que j'étais seule. C'est en partie pour ça que j'avais remonté un groupe. Bon, pas que pour ça tout de même. J'aimais jouer seule avec ma guitare, faire des petits concerts acoustiques, mais je préfère tout de même l'ambiance et l'harmonie qu'il y a dans un groupe. Et puis, je préférais également avoir des amis, ne pas être seule. J'aimais beaucoup partager du temps avec des gens qui aimaient la musique autant que moi.

« Oui, moi c'est pareil avec la musique, les concerts et puis.. mon coeur. »

C'est vrai que mon coeur me prenait pas mal de temps et me pompait beaucoup d'énergie. Enfin, pas autant qu'avant, mais toujours un peu. J'étais plus vite fatiguée que la plupart des gens, mais je dois avouer que j'allais tout de même mieux qu'avant. Pour continuer avec la musique, Noah me trouvait courageuse. Oui, il en fallait du courage, mais en même temps lorsque l'on a un problème assez grave, on préfère profiter de la vie. Et puis, les études ne m'intéressaient pas vraiment. Mes parents m'ont beaucoup soutenu, et ont très bien compris mon choix. J'ai eu beaucoup de chance à ce niveau-là. Je leur ai expliqué qu'étant donné mon problème, je voulais mordre la vie à pleine dents et profiter à fond de ma passion.

« Oui, ce n'est pas évident. Mais j'ai tellement peur de c'qui peut arriver.. »

Après mon petit résumé, après lui avoir expliqué que mentalement je n'allais pas très bien, il me répondit que tout allait rentrer dans l'ordre. On me disait souvent ça, et j'avais souvent du mal à y croire. Mais je n'en voulais pas à Noah, c'est vrai que ce n'est pas évident de parler avec une personne qui a un problème cardiaque et qui ne le vis pas très bien. Je me contenta simplement de sourire.
Lorsque je lui avais proposé d'aller ailleurs, je n'avais pas d'idée précise où nous pourrions aller. J'avais juste envie de quitter cet endroit dans lequel j'étais entrée plutôt déprimée. Je ne m'attendais pas à ce que Noah me propose d'aller dans un endroit spécial comme il disait, en me faisant une surprise. Je monta donc dans sa voiture, me laissant guider par ce jeune homme. Nous arrivons ensuite sur une montagne, où la vue était sublime même en pleine nuit.

« Wow.. »

Je n'avais plus de mots, cet endroit était magnifique. Même si je vivais à New York depuis douze ans, il y avaient pleins d'endroits comme celui-ci que je ne connaissais pas. Cette ville était toujours pleines de découvertes, voilà pourquoi je l'aimais tant. Je comprenais pourquoi il aimait cet endroit, il était simplement magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Ven 20 Juil - 13:27

Capucine & Noah
Elle me répondit alors qu'elle avait peur de ce qui pouvait arriver. Et je comprenais parfaitement. C'est vrai, avec sa maladie, elle devait vouloir vivre chaque jour comme le dernier. Après tout, on ne sait pas de quoi demain sera fait! Et dans son cas, je pense qu'on doit encore plus se dire qu'on peut mourir à n'importe quel moment. Même si avec sa greffe ça devait aller mieux. "T'as bien raison, on devrait tous vivre chaque jour comme si c'était le dernier.Malheureusement on peut pas vraiment" dis-je avant d'exploser de rire. C'est vrai si on y réfléchit bien, on ne peut pas. Moi par exemple si je devais mourir demain, je voudrais faire plein de chose! "Sérieusement, si je devais mourir demain, il y'a un millier de truc que je voudrais faire: Tout d'abord dire les 4 vérités à mon père, revoir ma grand mère une dernière fois, me faire un tatouage, rouler en moto sur l'autoroute à 200Km/h, abandonner la fac, être reconnu pour mes photos, ..." énumérais-je avant de rire. Bon si je voulais, tout ça, je pouvais vraiment le faire...mais il y'a toujours une raison pour que je ne le fasse pas!

Comme prévu, on se rendit autre part; dans un lieu que j'avais choisi. Capu' avait l'air d'apprécier l'endroit puisqu'elle lança un simple "Wow". Tout comme elle je restais fasciné devant ce paysage. Pourtant j'y étais venu un nombre incalculable de fois mais à chaque fois je restais bouche bé. Pourtant c'était simplement une ville éclairée de nuit, mais quand c'est New-York, tout est différent. On resta quelques minutes sans rien dire à contempler l'endroit. Au bout de quelques minutes je me souvins que mon sac de cours était resté dans ma voiture. Qui dit sac de cours dit book. "Je reviens dans deux minutes" Je partis dons à ma voiture est récupéra dans mon sac de cours le dernier book que j'avais fait. Lorsque je revins vers Capu' elle c'était assise. Je m'assis alors à ses côtés avant de lui tendre mon book. "Dis moi ce que tu en penses" dis-je simplement. Elle ouvrit alors le book ou se trouvait de nombreuses photos que j'avais pris. Certaines simplement de paysages ou d'autres de personnes. C'était souvent mes amis que l'on pouvait y voir. Avalon, ma meilleure amie entrain de faire l’andouille comme d'habitude, Kaleb en pleine partie de basket, Ally en train de me raconter tout ces problèmes (et croyez moi y'en a!), Charlott et le shooting que j'avais fait avec elle, Kaitlin qui jouait souvent les mannequins pour moi. Non par pour des vêtements, mais souvent pour donner du punch à l'image. Parmi toutes ces photos on pouvait aussi trouver des personnes qui mettait totalement inconnue mais qui à un instant précis dégageaient quelque chose de bien précis. "Alors? Je suis pas trop mauvais j'espère!" m'exclamais-je avant de rire.
code by biscotte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Ven 20 Juil - 15:23


C'est vrai qu'il était très dur de vivre un jour comme s'il était le dernier. Il y a tellement de choses à faire, tellement de choses que l'on souhaite faire, qu'il est impossible de toutes les concilier en une seule journée. Je ria autant de lui, après ce qu'il venait de me dire. Il m'énuméra toutes les choses qu'il aimerait faire avant de mourir, et même si certaines étaient faisables en une journée, d'autres prenaient beaucoup plus de temps! Car se faire un tatouage ne prenait que quelques minutes ou quelques heures, alors que de se faire connaître prenait généralement plusieurs années.

« Oh un tatouage? Moi aussi j'aimerais! Je voudrais aussi être reconnue pour ma musique, ça me tient à coeur. Et j'ai envie d'aider les enfants qui ont un problème aussi grave que le mien. »

C'est vrai que j'aimerais beaucoup me faire un tatouage, mais je ne sais ni quoi, ni où. Disons que j'ai encore besoin d'y penser un peu! Je crois que la passion de Noah comptait autant pour lui que la mienne. On voulait tous deux la même chose au final, être reconnu pour notre talent et pour ce que l'on aime peut-être plus que tout. Enfin ça, je ne savais pas pour lui mais c'était mon cas. La musique était une des seules choses qui comptait à mes yeux. Ma maladie m'avait tellement gâché la vie, que j'en avais finalement fait une force. On m'avait offert la chance d'aller mieux avec cette greffe, et je voulais donc passer le reste de ma vie à aider les enfants qui connaissaient quelque chose similaire ou aussi grave que moi. Je savais à quel point c'était dur et je pensais être la bonne personne pour les aider. Bien sûr, j'avais également envie de connaître mes parents biologiques et mon frère jumeau, surtout lui. Mes parents, j'avais envie de les voir juste pour leur expliquer à quel point je suis déçue de leur comportement. Mon frère jumeau était certainement tout aussi innocent que moi sur ce point-là, et je voulais simplement le connaître, parler avec lui, savoir à quoi il ressemblait, si nous étions vraiment semblables, etc.

Une fois arrivés dans cet endroit magnifique, je ne savais plus tellement quoi dire. Cette ville était pleine de surprise. J'aimais beaucoup partager ce moment avec lui, je crois que je ne l'oublierai jamais. Retrouver par hasard un garçon que nous avions connu plus jeune, et passer une soirée dans un endroit aussi beau que celui-ci, c'était simplement magique. Voilà pourquoi j'aimais la vie, pour ces moments comme ça. Il me laissa quelques minutes pour aller chercher quelque chose dans sa voiture, et je n'eu même pas le temps de lui demander pourquoi. Je m'installa par terre, pour continuer d'admirer la belle vue que cet endroit nous offrait. Il revint, me tendit quelque chose et me demanda demanda mon avis. Je remarqua rapidement que c'était un book photo. Je le mis sur mes genoux et l'ouvrit. Je tournais les pages doucment, en prenant le temps de bien regarder les photos qui étaient dedans. Je bloqua soudainement sur une photo.

« Ally?! Tu connais Ally?! »

Oui oui, c'était elle que je venais de voir, j'en étais sûre! Je ne la connaissais pas depuis longtemps, mais je l'avais reconnue. Il connaissait la batteuse de mon groupe? Je n'en croyais pas mes yeux. Le monde était tellement petit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Ven 20 Juil - 16:05

Capucine & Noah
Quand je lui parla du tatouage elle me dit que elle aussi, elle aimerait en faire un. Personnellement je n'avais aucune idée de ce que je pourrais faire. Je savais simplement que je le ferais au poignet. Il parait qu'à cette endroit cela faisait plutôt mal, mais peu m'importait, les aiguilles ne me faisaient pas peur. Elle continua dans sa lancée en précisant qu'elle voulait être reconnue pour sa musique et qu'elle voulait aider les enfants malades parce qu'elles comprenaient parfaitement ce qu'ils vivaient. Personnellement, je ne me sentais pas capable de faire ça. Non que je n'aimais pas les enfants, bien au contraire. D'ailleurs il m'arrivait souvent de garder ma petite cousine et mon petit cousine lorsque ma tante travaillait. Le problème c'est que je ne pense pas être capable de leur transmettre ma bonne humeur sachant ce qu'ils vivent entre 4 murs de l'hôpital. Puis même si ça peut paraître égoïste ça me minerait le moral! "Ouai, c'est sûr que ces pauvres gosses, ont besoin de penser à autre choses que leurs maladie!"

Lorsque je lui montra mes photos, elle s'arrêta sur une. Celle d'Ally, ou Allily, comme vous voulez! Elle me demanda surprise si je connaissais Ally. Bien sûr que je la connaissais, premièrement c'était ma voisine, et deuxièmement même si elle avait débarqué il y a peu, elle venait souvent se confier à moi. Et puis il fat avouer que sans moi, elle serait un peu perdu, je l'aidais beaucoup à s'intégrer. Puis en ce moment ce n'était pas simple pour et encore moins pour moi qui étais en plein milieu! "Ouai, c'est ma voisine et elle on parle souvent ensemble. Pour faire court elle sortait avec mon meilleur ami, sauf que celui-ci est amoureux de ma meilleure amie, alors il a quitté Ally, donc c'est pas facile en ce moment pour elle". Elle me regarda perplexe, il faut dire que leur trio était bien compliqué. Déjà moi j'avais du mal à suivre alors elle à qui je racontais l'histoire, c'était pire! "Ouai je sais, c'est compliqué! Et je te dis même pas pour moi qui suis au milieu! "J'espérais seulement qu'avec le temps Ally, n'allait pas continuer ses petites manigances contre les deux amoureux. J'avais très bien compris qu'elle voulait tout faire pour les séparer et c'est assez compréhensible. "Ca reste entre nous tout ça, car si elle t'en à pas parler, je veux pas qu'elle croit que je l'ai trahit." expliquais-je. C'est vrai, j'allais déjà avoir pas mal de problème avec les 3 car dès que je défendrait quelqu'un, l'autre s'interposerait! Rester célibataire, c'est beaucoup plus simple croyez moi!


code by biscotte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Ven 20 Juil - 16:58


Un tatouage. J'y pensais depuis un moment, je ne m'étais jamais vraiment lancée. C'était comme si j'attendais quelque chose pour que je me décide à aller chez un tatoueur. En fait, je n'avais surtout pas d'idée précise de ce que je voulais. Quelque chose en rapport avec la musique forcément, mais pas quelque chose aussi kitch qu'une clé de sol. A mon avis, c'était seulement bon pour les gamines qui font genre d'aimer la musique mais qui ne savent pas qui est Maceo Parker ou Kurt Cobain. En parlant de ce dernier, j'étais une des plus grandes fans de Nirvana. Et bien sûr des Foo Fighters. Dois-je rappeler que le batteur et le dernier guitariste de Nirana, Dave Grohl et Pat Smear sont respectivement le chanteur/guitariste et le guitariste des Foo Fighters? Pour moi c'était évident, mais apparemment ça ne l'était pas pour les trois quarts des gens. Je pensais donc à me faire tatouer le logo de Nirvana, ou le nom de membres, je ne sais pas trop. Pas forcément en gros et dans tout le dos, non. Je voulais quelque chose de petit, mais sans être invisible. Et pour l'endroit, je n'en ai encore aucune idée. Il fallait que je réfléchisse à tout cela.
Lorsque je parlais de mon envie d'aider les enfants malade, Noah avait l'air un peu mal à l'aise. Mais il était tout de même d'accord sur le fait que ce ne devait pas être facile pour eux. La différence entre lui et moi, était que j'avais vécu cela et que je savais vraiment ce que c'était, je pouvais vraiment les comprendre. A moins que je ne me trompe, ce jeune homme n'avait pas connu cela. Je pense que tant que l'on n'a pas vécu quelque chose d'aussi important, d'aussi grave, on ne peut pas comprendre à quel point c'est triste et grave. Je veux dire, on peut se l'imaginer, mais on ne le sait pas réellement.

Oui, j'étais étonnée. Surprise même, d voir que le monde était vraiment petit. Je ne connaissais pas Ally depuis bien longtemps, mais avec Noah ils semblaient plutôt bien se connaître. Ally semblait avoir vécu quelque chose d'assez compliqué niveau coeur, et ça me faisait mal pour elle. Enfin, non pas que c'était une nouvelle pour moi. Elle m'avait rapidement expliqué qu'elle avait connu quelque chose qui l'avait rendue triste, mais sans m'expliquer vraiment quoi. Je ne lui en voulais pas de ne pas m'avoir tout expliqué dans les détails, étant donné que nous ne nous connaissons pas depuis aussi longtemps qu'elle connaissait Noah.

« Promis, je sais tenir ma langue. » dis-je en souriant.

Même si elle m'avait rapidement résumé sa vie sentimentale et qu'elle n'était pas rentrée dans les détails, je n'allait pas lui dire qu'un de ses amis avait vendu la mèche. Je n'étais pas comme ça. Si elle voulait un jour me le dire officiellement, tant mieux, sinon, tant pis. C'était son choix, pas le mien.
Après avoir regardé entièrement les photos du jeune homme, je lui rendis son book.

« T'es vraiment doué! »

Je ne mentais pas. S'il ne l'avais pas été, je ne lui aurais pas dis cela. Je n'aimais pas qu'on me dise que je jouais et chantais bien juste pour me faire plaisir, je n'en voyais pas l'utilité. Je préférais qu'on me dise ce qui n'allait pas pour justement pouvoir m'améliorer. Mais ses photos étaient vraiment superbes!
La nuit était tombée depuis maintenant un long moment, et je commençais à avoir un peu froid. Je n'étais pas repassée chez moi avant d'aller dans ce bar, et je n'avais donc pas pensé à prendre une veste. En même temps, je ne savais pas que j'allais me retrouver là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Ven 20 Juil - 17:48

Capucine & Noah
Elle me dit alors qu'elle serait tenir sa langue. Remarque si ce n'était pas le cas, je ne suis pas sûr Que notre chère Ally m'en veuille. Puis faut avouer que les filles sont bavardes, très bavardes! Non pas que j’accuse Capu' de ne me mentir et de ne pas tenir sa langue mais il faut avouer que les filles sont plus bavardes que les mecs surtout sur de tels sujets. Beh ouais, tandis que les mecs parlaient de motos, les filles parlaient de Titanic! C'est ainsi!

Elle finit ensuite par me rendre mon book en me disant que j'étais doué. Je lui souris avant de la remercier. Je savais que Capu' ne mentait pas. Elle avait toujours était très franche même quand nous étions petit, notamment la fois ou nous étions plusieurs garçons à s'être infiltré dans le dortoir des filles la nuit pour leur balancer de la farine. "Abruti" m'avait-elle dit! Elle m'avait même fait la tronche pendant 2 jours! Et je ne vous racontes même pas toutes les excuses que j'avais du lui adresser! Oh moins un millier de fois! (Non, non je n'exagère pas xD )Pour en revenir à mes photos, cela me fit plaisir même si depuis mon rendez-vous avec le patron du magazine de mode, j'avais repris confiance en moi. En même temps quand un professionnel vous dit que vous êtes doué, ça aide! Mais il est clair que l'avis des personnes que vous connaissaient et en particulier des amis compte beaucoup plus, du moins pour moi.

Le nuit était tombé, il devait être environ 23h, peut-être moins. En réalité je ne savais pas vraiment, je n'avais pas remis ma montre. Je regardai alors sur mon portable, il était exactement 22h48. Kaitlin m'avait envoyé un sms pour me dire qu'on l'avait ramené chez elle. Oups, je l'avais complètement oublié elle et sa voiture. Heureusement elle ne m'en voudrait pas. Je lui répondis alors que je passerais la voir le lendemain puis rangeai mon portable dans la poche avant de mon jean. Au bout de quelques minutes je remarquai que Capu' frissonnait. Il ne faisait pas si froid que ça, remarque j'ai toujours été quelqu'un qui se trimballait en tee-shirt même en plein mois de Janvier alors! Puis même si nous étions qu'au début du mois de septembre, l'air était frais le soir. N'en n'ayant pas besoin, je décidai d'enlever ma veste en cuir et de la lui donner. "Tiens, tu en as plus besoin que moi!" Elle me regarde alors perplexe de me voir en tee-shirt sans aucun problème. "Oh, t'inquiètes pas j'ai pas froid, alors mets le" insistais-je

Au bout de quelques minutes, je me dis qu'il était peut-être un peu tard (pas spécialement pour moi). Elle voulait peut-être rentrer chez elle, et si elle habitait toujours chez ses parents, ils étaient surement entrain de se faire du soucis. "Tu veux peut-être que je te ramène?"finis-je par demander.
code by biscotte


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Ven 20 Juil - 19:01



J'ai toujours été plutôt franche comme fille. Il m'arrivait parfois de mentir un peu, comme tout le monde, mais pas plus que cela. Et j'étais franche même lorsque j'étais petite. Et parois susceptible je l'avoue. Oui, je me souviens de ce jour en colonie, lorsque Noah et ses copains étaient venus nous rendre visite dans notre dortoir, celui des filles. Ils voulaient nous embêter en faisant une bataille de farine. Mais voilà, ce jour-là, je n'avais aucune envie de jouer à ça. Je ne me souviens plus vraiment pourquoi, pour être honnête. Mais ce que je me rappelle, c'est ce que je lui avais fait la tête pendant au moins deux jours entiers! Il ne fallait pas m'embêter! D'ailleurs, il était venu s'excuser sous toutes les formes possibles, et j'avais fini par lui pardonner. Je l'aimais beaucoup, il était vraiment trop mignon! Et il n'avait vraiment pas changé. Il avait toujours cette bouille à croquer.

Je ne sais pas si c'était le temps qui s'était rafraîchi ou si c'était moi qui était frileuse. Je dois avouer que je n'avais pas souvent très chaud, sauf lorsqu'il faisait 30 degrés, bien évidemment. Mais c'est vrai que la plupart du temps, et surtout le soir, une petite veste ou un pull n'étaient pas de refus! Il retira sa veste en cuir pour me la prêter. Je fus vraiment surprise. En plus, il était simplement en t-shirt, il allait avoir froid! Ah eh bien, apparemment non. J'espérais tout de même qu'il ne me mentais pas, et qu'il n'avait vraiment pas froid..

« T'es sûr? »

Je ne voulais pas qu'il tombe malade par ma faute. Mais il avait l'air d'insister, et comme quand nous étions petits, il prenait toujours soin de moi. Il commençait à se faire tard, et Noah me demanda si je préférais qu'il me ramène. Mais je n'avais pas envie de le quitter, j'avais peur que ce ne soit qu'un rêve. Mais je ne me forçais pas à rester là. J'avais dormi un peu durant l'après-midi, et je n'étais donc pas trop fatiguée pour le moment.

« Non, c'est bon. Je vais bien. » répondis-je en souriant.

Plus je le regardais, plus le temps passait et plus je retrouvais ce petit truc au fond de moi. Vous savez, ce petit truc qui fait que vous savez que ce garçon vous plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Sam 21 Juil - 8:15

Capucine & Noah
Elle me demanda si j'étais sûr, j'hochai la tête positivement. Elle n'avait pas à s'inquiéter pour ça, je ne craignais absolument pas le froid! Et alors que je lui proposai de la ramener, elle me répondit qu'elle allait bien. Je lui souris en guise de réponse. La médecine ce n'était pas trop mon truc, mais je supposais qu'il valait mieux pour elle qu'elle n'attrape rien ce soir. Malgré sa greffe, son coeur devait être encore fragile.

Au bout de quelques minutes, je me jetai à l'eau. "Tu sais, quand on était petit, j'étais vraiment amoureux de toi!" Elle paru surprise de ma déclaration. Bon bien sûr quand on à 8 ans, l'amour n'a pas la même signification qu'à 20 ans, mais tout de même. N'empêche c'était le bel âge, c'est vrai, on était insouciant, près à toutes les folies sans prendre conscience des risques. Et là, dès qu'on veut bouger le petit doigt, on imagine la pire conséquence! "Tu te souviens de la bague que je t'avais acheté?" Elle hocha la tête positivement " Beh, j'avais souler ma grand mère deux mois avant les vacances pour qu'elle m'autorise à l'acheter!" dis-je en riant. "Bon finalement je l'avais acheté derrière son dos. N'empêche c'était le bon temps tout ça!" Je soupirai avant de prolonger mon discours. "C'est vrai, tout était beaucoup plus simple!"

Je remarquai que malgré ma veste, elle frissonnait toujours. Je me levai et lui tendis ma main pour l'aider à faire de même. "Viens, on va chez moi se mater un film. Tu es en tain de mourir de froid là!" Je ne pus m'empêcher de rire. Au moins, dans mon loft, on serait au chaud! Et je n'avais pas du tout envie qu'elle tombe malade par ma faute. Et franchement, je n'avais pas non plus envie de la ramener chez elle. Je voulais profiter de sa présence un peu plus longtemps. Bon il était clair que maintenant qu'on s'était retrouvé, on allait continuer à se revoir. Du moins j'espérais. Quand je dirais à ma grand-mère que j'ai retrouvé mon amie d'enfance, elle n'en croiras pas ses oreilles! "Et tu penseras à me laisser ton numéro de portable, j'ai pas envie de te perdre de vue encore une fois, surtout aussi bêtement!" Et ouais, heureusement que de nos jours ces trucs existent! Sinon rester en contact serait un peu plus difficile! Je me demande bien comme il faisait quand ça n'existait pas! En même temps j'ai toujours nager dans la technologie alors que nos parents ou nos arrières grand-parents non, donc ils ne sont pas perdu sans! On peut même dire qu'ils sont perdu avec!


code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Sam 21 Juil - 10:56


J'avais l'impression de remonter en enfance, d'être redevenue la petite fille que j'étais et d'être avec le petit garçon dont j'étais secrètement amoureuse. Enfin, secrètement, pas tant que ça finalement puisqu'il m'avait tout de même demandé en mariage! Je ne sais même plus si l'un d'entre nous avait fait une déclaration d'amour à l'autre ou non. Je crois qu'en fait tout s'était fait tout seul, comme si c'était logique pour nous. C'était tout de même beaucoup plus simple à l'époque qu'aujourd'hui! Lorsque l'on est gamin, on n'a peur de rien, on n'a pas peur de dire à quelqu'un qu'on l'aime ou quoi. Lorsque l'on en a vingt, on tourne plus autour du pot, ou alors on reste dans son coin en espérant que l'autre fasse le premier pas, ce qui n'est pas toujours gagné! Voilà une peu pourquoi je fus surprise lorsque Noah me dit qu'il était vraiment amoureux de moi à l'époque. Je ne m'attendais pas à ce qu'il me dise cela maintenant. Enfin, je le savais tout de même. On ne demanda pas une jeune fille en mariage pour rien, même à huit ans!

« Moi aussi tu sais.. » répondis-je en souriant.

Bon certes, je devais être en train de rougir un peu. Mais j'avais l'impression que ce n'était qu'hier que nous nous étions connus. J'avais l'impression de ressentir encore ce que je ressentais lorsque nous étions plus petits. C'était un peu étrange, je ne savais pas si c'était à cause de la nostalgie, ou si les sentiments étaient réellement encore là. Même si nous nous étions connus plus petits et que Noah n'était pas tant un étranger pour moi, nous avions beaucoup grandis et évolués depuis. Et je ne connais que le petit garçon, et non le jeune homme qu'il est devenu.
Il me parla de la bague qu'il m'avait offerte. Il me demanda si je m'en souvenais. Bien sûr que je m'en souvenais! D'ailleurs, je ne l'avais pas perdue, elle était encore dans ma boîte à bijoux. Je ne pouvais m'en séparer. Même si ce n'était pas une bague en diamants, elle en valait beaucoup plus à mes yeux. Il me raconta tout ce qu'il avait fait pour pouvoir me l'acheter, ce qui me fit plutôt rire. Je ne me moquais pas, je trouvais ça juste tellement mignon!

« Je l'ai encore.. » lui avouais-je.

Je devais être beaucoup plus frileuse que je ne le pensais. Même avec la veste du jeune homme sur mes épaules, j'avais quand même froid. Et peut-être même plus qu'avant. Je n'osais rien dire, je ne voulais pas le quitter, pas maintenant. Il remarqua tout de même que je n'étais pas au mieux et me proposa d'aller chez lui. C'est vrai qu'on serait certainement mieux qu'ici. Je n'avais aucune envie de tomber malade, et je ne voulais pas que lui le soi non plus.

« Oui, je pense qu'on sera mieux! » dis-je en riant.

Une fois levée, il me demanda de ne pas oublier de lui donner mon numéro, histoire que l'on ne se reperde pas de vue. C'est vrai que ce serait vraiment dommage! On venait de se retrouver par hasard après toutes ces années, et je n'avais aucune envie de devoir parcourir toute la ville pour essayer de la retrouver encore. Voilà pourquoi la technologie était aussi bien. On pouvait communiquer avec quelqu'un rapidement en plus.

« T'inquiètes pas. »

Je fouilla un peu dans mon sac, en essayant de trouver un bout de papier et un stylo pour lui laisser mon numéro.Je trouva un ticket de caisse et un stylo, ça ferait l'affaire! Je lui nota comme je pouvais mon numéro, et lui donner la papier.

« Voilà mon cher! » dis-je en riant.

Et nous voilà partis en direction de chez lui. Je ne savais pas s'il habitait seul ou s'il vivait encore chez ses parents. Enfin, j'imagine qu'il ne vivait plus chez ses parents, car inviter quelqu'un chez soi en pleine nuit, ça fait un peu de bruit et je ne suis pas sûre que tous les parents apprécient cela! Une fois arrivés, je découvrit le loft du jeune homme. Si j'avais habité là, je n'aurais pas tout décoré ainsi, mais ce n'était pas hideux non plus. C'était pas mal disons. Sa veste était encore sur mes épaules, et je n'en avais plus besoin étant donné qu'il faisait plus chaud ici.

« Tiens, ta veste. »

Je n'allais tout de même pas la garder toute la soirée! Il faisait vraiment meilleur ici, et je me sentais beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Sam 21 Juil - 12:03

Capucine & Noah
Quand j'abordai le sujet sur le fait qu'étant petit j'étais amoureux d'elle; elle m'avoua que elle aussi. Cela me surprit et me fit sourire. C'est vrai, combien de fois à ton dit, "j'ai 3 amoureuses!" Pff, on ne calcule même plus! On était gosses, et les gosses restent des gosses! Je lui parlai alors de la bague lors de la fameuse demande en mariage qui c'était déroulé à la cantine! Beh ouai, j'avais fait les choses dans l'ordre! On est un Camerson ou on l'est pas! Bon j'avoue que la cantine quand on y repense n'est pas un lieu approprié, mais j'avais 8 ans je vous rappelle! Bref elle m'avoua qu'elle avait toujours cette bague. Là je dois avouer que c'est très surprenant! Ouai, cela daté d'il y'a plus de 10 ans et c'était une bague sans valeur. "Sérieux?" Elle hocha la tête positivement. A croire que cette bague avait de l'importance pour elle. Remarque tout cela étaient de très bons souvenirs!

Lorsque je lui proposai de finir la soirée, elle accepta en ajoutant qu'on y serait bien mieux. Ouai ça c'est sur, enfin je dis surtout ça pour elle, parce que personnellement, je suis bien ici. Avant de monter dans ma voiture, je lui demander son numéro. Elle me le griffonna sur un bout de papier qu'elle me donna. Je le mis alors dans la poche avant de mon jean pour ne pas le perdre. Je fis alors de même avec un papier qui trainait dans la voiture. Je lui tendis et fis comme elle, histoire de plaisanter "Tiens ma chère!" Je ne pus m'empêcher de rire et son rire se mêla au mien. Après environ 20 minutes on arriva enfin dans la résidence ou je vivais. Je me trouvais au 5 ème étage et c'est bien sûr aujourd'hui que l'ascenseur avait décidé de lâcher. Nous avons du donc prendre l'escalier. Je dois avouer que ça tombait très mal. Vous allez me dire, 5 étages c'est rien. Oui bien sûr mais pour Capu' c'est différent! Elle à le coeur fragile. Alors toutes les 3 marches je ne peux m'empêcher de demander "T'es sûr ça va? Non parce que si ça va pas tu me le dis!" Oui, je suis de nature à m'inquiéter facilement surtout pour elle. C'est comme quand nous étions petit, je la surprotégé et la défendait toujours. Elle me répéta alors à plusieurs reprises que ça allait avant de me dire d'avancer et de me taire. Après avoir demander plusieurs fois la même chose, elle ne me répondit plus ce qui est encore plus préoccupant. Je suppose que je la soulais un peu je guettais alors l'ombre de ses pas dans les escaliers.

Après les 5 étages, nous arrivâmes enfin dans mon loft. Ouai, j'aurais peut-être du ranger un peu..."Euh fait pas attention au bordel, j'ai pas eut le temps de ranger!" Je ramassai alors les affaires qui trainaient avant de les balancer derrière le paravent qui marqué la séparation entre le salon et ma chambre. Elle me rendis alors ma veste que je balançai aussi derrière le paravent. Tandis que je rangeais (ou mettais encore plus le bordel dans certain coin, vous le voyez comme vous voulez) je lui dis "Fais comme chez toi, pour les films regarde dans le meuble en dessous de la télé et choisis ce que tu veux."

code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Sam 21 Juil - 13:47


J'avais la fâcheuse manie de garder toutes les choses qui m'avaient marqué. J'avais un mur dans ma chambre chez mes parents, où j'accrochais mes places de concerts, les photos que j'avais pu faire avec certains artistes, des autographes, etc. La musique était tellement importante pour moi, et j'aimais tant aller voir des artistes jouer lorsque je pouvais et que je me sentais bien, que je voulais toujours en garder une trace. Mais je gardais aussi d'autres petites choses, et cette bague en faisait évidemment partie. c'était ma première demande en mariage, et même si je n'avais que huit ans, ça comptait quand même. J'avais tellement apprécié les moments passés avec lui, que je ne pourrais jamais l'oublier. D'ailleurs, cette demande n'avait pas été faite dans un lieu très romantique. Mais lorsque l'on apprécie quelqu'un, que l'on ait huit ou trente ans, je crois que le lieu n'a pas spécialement d'importance. J'étais un peu gênée que tout le monde ait pu profiter de la scène, mais finalement personne ne s'était vraiment moqué. On avait bien rigolé d'ailleurs, car tout le monde voulait organiser notre petit mariage, c'était mignon. Noah sembla étonné du fait que j'avais gardé cette bague toutes ces années.

« Oui oui. »

Je l'avais mise dans ma boîte à bijoux et ne l'avais jamais enlevé. Je ne savais pas si j'allais revoir Noah un jour, mais je tenais à garder ce bon souvenir. Et même si je venais de le retrouver, je n'allais pas la jeter pour autant. C'était un cadeau qui m'avait fait énormément plaisir, alors pourquoi s'en séparer?
Après lui avoir donné mon numéro, il en fit de même. Comme ça, l'un ouvait appeler ou envoyer un message à l'autre à tout moment. Je ne sais pas si j'oserai l'appeler en premier, je crois que je suis toujours un peu timide pour cela. Mais au moins, il avait mon numéro quand même.
Une fois arrivée en bas de son immeuble, je dois avouer que j'espérais du plus profond de mon-même qu'il n'habite pas très haut ou qu'il y ait au moins un ascenseur. Ca n'a pas du me porter chance puisqu'il y avait bien un ascenseur, mais qu'il était en panne. Lorsque Noah m'annonça qu'il habitait au 5eme étage, je crois que mon cerveau c'était complètement retourné. J'étais un peu effrayée à l'idée de monter cinq étages, car j'allais très vite me fatiguer, et même avec une greffe ce n'était pas évident. Au moindre effort, j'étais souvent très vite fatiguée et ce n'était pas évident à gérer. De toute façon, je n'avais pas bien le choix, et je pris donc un peu sur moi. Toutes les deux marches, Noah se retrouvait et me demanda si j'allais bien. J'allais bien, enfin, ce n'était pas évident mais de toute façon il n'y avait rien à faire. Si je lui disais que je n'allais pas bien, qu'allait-il faire? Il n'allait pas nous téléporter tout de même!

« Oui oui, ça va! Avance! »

Car ce n'était pas en s'arrêtant tous les deux mètres que ça changerait quelque chose. Et pour finir, je ne répondait même plus, je crois que j'étais déjà assez fatiguée comme ça. Je montais les dernière marches, et j'en étais bien contente. Noah ouvrit la porte, et me laissa rentrer. C'est vrai que son loft n'était pas si bien rangé, masi je ne lui en voulait pas vraiment. C'était un garçon, et les garçons et l'ordre ne font pas bon ménage, c'est le cas de le dire! Et puis, cette visite s'était faite à l'improviste. Il me proposa de me mettre à l'aise et de choisir moi-même le film. Je repris tranquillement mon souffle, et alla voir la collection de dvd qu'il avait. J'espérais qu'il n'y avais pas que des films d'actions ou d'horreur, car je détestais ça. Surtout les films d'horreur, parce que les sursauts toutes les cinq minutes, ce n'était vraiment pas bon pour mon coeur. Je regarda un peu rapidement tous les films qui se trouvaient sous mes yeux, et m'arrêta rapidement sur un. Mon film préféré. Il aimait donc ça aussi? J'en étais un peu surprise je l'avoue.

« Tu n'as pas intérêt à remettre mon choix en question! » dis-je en riant.

Oui, car c'était lui qui m'avait proposé de choisir, et puis de toute façon, s'il avait se film chez lui c'était qu'il l'aimais bien, non?

« Ca te dis, Grease? »

J'avais toujours aimé ce film, c'était un peu mon film culte à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 386
columbia since : 05/07/2012

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Sam 21 Juil - 14:27

Capucine & Noah
Elle m'expliqua que je n'avais pas le droit de remettre son choix en question. Je me tournai alors vers elle et vit que le DVD qu'elle me montrait était grease. Cela faisait une éternité que je n'avais pas vue ce film! En réalité si je l'avais acheté c'est parce que mon père m'avait toujours dit que le film préféré de ma mère était Grease alors faute de la connaître elle, je voulais connaître ses goûts. Je fis le geste des cheveux à la Danny Zuko avant de dire " Oh yeah!" Je ne pus m'empêcher de rire. S ans mentir ce film était une tuerie et une très bonne comédie musicale qui mêle rire et chanson, totalement différent de ce que l'on peut voir maintenant comme High school musical! Ouai, vraiment rien à voir...

Personnellement je n'avais pas encore mangeais. Je devais retrouvé Kaitlin au ciné et nous serions allé manger après la séance de ciné, mais comme c'était tombé à l'eau, la faim commençait à me gagner. Je supposais qu'il en était de même pour Capu'. J'ouvris le meuble de la cuisine et c'est la que je pensai qu'il serait peut-être bon de faire des courses! "Euh tu préfères des pâtes ou des pâtes?" demandais-je pour rigoler. Bon, beh j'irais demain, quand j'aurais le temps. Je pris donc la seule qui me restait ce petit paquet de pâtes et sortit une casseroles pour faire bouillir de l'eau. De toute façon, a part de l'eau je sais pas faire grand chose! Capu' s'approcha alors pour voir ce que je faisais. Je lui dis alors "Tu vois, mes capacités culinaires non pas tellement augmenter depuis le temps des bouillies de terre!" Ouai avouons la vérité, on s'est tous amusés à faire de la cuisine avec de la boue quand on était petit! Personnellement je rajouté de l'herbe! Bref tout ça pour dire que j'étais aussi doué en cuisine qu'un poisson en bricolage!

Laissant l'eau sur le feu pour qu'elle puisse bouillir, on alla s'installer sur le canapé. Je mis le DVD dans son lecteur avant d'aller m'assoir à côté de Capu'. Le film débuta et les premières scènes me faisaient toujours rire. Danny en gars très romantique sur la page et hop la rentrée arrive vas-y que je racontes des mensonges à tout mes potes! Puis bon Grease c'est tout de même culte tout le monde connait. "You're the one that I want" c'est mythique!

De loin, je vis l'eau bouillir (oui j'ai un oeil de linx!) Je me levai donc pour mettre les pâtes tout en regardant la télé. Une fois les pâtes cuites je nous les servies dans deux assiettes. Je pris des couvert et apporta les assiettes sur la table basse du salon. Je partis éteindre les lumières, histoire qu'on puisse mieux voir le film. Et en revenant sur le canapé je lui tendis un assiette. "Tu verras, je suis sûr que tu n'as jamais mangé de pâtes aussi bonnes que les miennes!" dis-je pour plaisanter.

code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 86
columbia since : 09/07/2012
ton âge : 27

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   Sam 21 Juil - 15:15


Je ne m'y attendais pas à celle-là! Je ne m'attendais pas à ce qu'il imite Danny, et je ne pu m'empêcher de me taper un énorme fou rire! Je dois avouer que cette façon de se recoiffer me faisait totalement craquer. J'avais même parfois l'impression d'être née à la mauvaise époque lorsque je regardais ce film. C'était un de mes films préférés, le deuxième étant Dirty Dancing. Mais Grease était tout de même à la première place, je ne sais trop pourquoi. Certainement pour ce côté années 80, et aussi pour John Travolta! Non pas que Patrick Swayze soit moins sexy, mais John Travolta avec quelque chose en plus qui me faisait un peu craquer.
Je n'avais pas non plus mangé, et je commençais à avoir un peu faim. Ces derniers temps, j'avais des tendances anorexique. Je ne l'étais pas, loin de là, je ne pesais pas trente kilos. J'avais simplement un peu perdu mon appétit depuis quelques temps et je m'étais rapidement rendue compte que j'avais perdu un petit peu de poids. Je n'en étais pas non plus à compter toutes mes calories et tout ça, n'exagérons rien. J'étais juste un peu déprimée ces derniers temps, et mon appétit était un petit peu parti. Mais ce soir, il était un peu revenu et je crois que je n'avais pas trop le choix, Noah ne m'aurait certainement pas laissé sans manger. Il me proposa ce que je préférais manger entre des pâtes et des pâtes. Apparemment, il n'avait pas grand chose à manger, mais ça me fit rire.

« Eh bien.. disons des pâtes! »

En attendant que l'eau boue, Noah installa le dvd et me proposa de m'installer sur le canapé. Je me mis à l'aise et commença à regarder le début du film. J'aimais beaucoup ce petit générique en style de dessins animés. C'était une des choses qui m'avaient le plus marqué pendant mon enfance, car je regardais souvent ce films avec mes parents adoptifs. Le jeune homme parti quelques minutes, et je me doutais bien que c'était pour nous apporter à manger. Il revint assez vite et posa les assiette sur la table qui était juste en face du canapé.

« Oh mais j'en suis sûre! » répondis-je en riant.

Un mec qui savait cuisiner? C'était impossible à croire, mais cuisiner de simples pâtes n'était pas si compliqué. Enfin, j'espérais, car un garçon est encore capable du pire en cuisine. Je pris une fourchette de pâtes, et les goûta. Bon, elles n'étaient pas aussi bonnes que dans un restaurant cinq étoiles, mais elles n'étaient pas non plus mauvaises.

« Tu t'en sors bien! » dis-je en souriant.

Je mangea petit à petit, tout de regardant le film, mais je ne pu finir mon assiette. Il les avais remplies à ras bord, mais je n'ai pas l'appétit d'un homme! Surtout depuis ces derniers temps. Je n'avais mangé que la moitié de mon assiette, mais je n'en pouvais déjà vraiment plus.

« Je suis désolée, mais je n'ai vraiment plus faim.. »

Ce n'était pas très poli de ne pas finir son assiette, mais je ne voulais pas non plus finir la soirée à vomir partout. Je la laissa donc sur la table, toujours à moitié remplie. Je m'installa confortablement dans le canapé, toujours absorbée par le film. Les lumières étaient éteintes, et l'ambiance plutôt agréable, mais aussi étrange à la fois. Je ressentais quelque chose de bizarre envers ce jeune homme. Enfin, bizarre dans le bon sens du terme. J'avais de plus en plus envie de me rapprocher de lui, je ne sais pas trop comment expliquer cela. Mais je n'osais trop rien faire. Je n'allais tout de même pas lui sauter dessus! Et puis, je n'avais même jamais vraiment embrasser un mec, il me prendrait certainement pour je ne sais quoi.. Enfin, le seul garçon que j'avais embrassé c'était lui, en fait. Bon, nous n'avions que huit ans et ce n'était qu'un simple "bisou sur la bouche".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Is it really you?! { Noah Camerson & Capucine Delilah Campbell }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Columbia University :: NEW YORK CITY :: 
Brooklyn
-