.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Ne pas confondre espoir et illusion, car si l'espoir fait vivre, les désillusions peuvent faire le désespoir. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
message : 73
columbia since : 15/07/2012
Localisation : Pays des Bisounours

MessageSujet: « Ne pas confondre espoir et illusion, car si l'espoir fait vivre, les désillusions peuvent faire le désespoir. »   Lun 16 Juil - 15:19




Allychoutte & Kalouchou ❥


Le monde, le bruit, l'agitation, les gens, la pollution, les affiches, une masse de personnes agglutinées autour d'une célébrité, encore du bruit. New York n'était comparable à aucune autre ville, et j'allai mettre un bon moment avant de m'y habituer. Toutes ces rues, ces buildings, cette foule si énorme qu'on se perdrait dedans. D'ailleurs c'était ce qui m'était arrivé cet après-midi là. J'avais décidé de partir à la découverte de mon nouveau chez moi, sauf que je n'avais pas prévu que ce chez moi en question serrait si... grand ? Alors ouais, après deux heures et demi j'avais abandonné toute idée de trouver le restaurant que je cherchais. A la place je m'étais retrouvée dans un petit fast food à l'exact opposé de l'endroit où j'habitais. Et maintenant , j'étais de retour dans l'arène sans plan de secours. En général j'avais toujours un plan B, un truc au cas où. Surtout que je savais pertinemment que je finirais par me perdre. Mais non, j'avais préféré perdre mon temps à me maquiller plutôt que de prendre un plan de la ville avec moi. Ce jour-là, je m'étais promis de ne plus sortir de chez moi sans accompagnateur. Donc oui, j'étais plantée comme une pauvre conne à l'entrée du Macdonalds, en pensant à une seule chose. Ally Versus New-York City, Round 2 ! L'esprit complètement vide -'fin ça changeait pas trop de d'habitude ça en fait- mes pieds bougèrent tous seuls, sans que je leur ai donné aucun ordre. En même temps ça faisait au moins dix minutes que j'étais plantée là, donc ils devaient pas mal en avoir marre les pauvres. Ils devaient se dire un truc genre : « Bordel mais pourquoi on est tombé sur une paumée comme elle ?! Azy mon frère mon bouge, j'en ai trop marre là ! ». Comment ? Ouais mes pieds sont à mon image, bruyant et très cons. Parce que perso', 'faut l'être vachement pour passer sa life à vouloir dépassé l'autre pied. M'bref, j'avançai donc sans m'en rendre compte et là, le choc. La surprise. Le sauveur. Mon -futur- héro. Les yeux écarquillés, la bouche à demi ouverte. Il était juste devant moi. Le gars pour lequel j'ai brisé une amitié, pour qui j'étais prête à faire n'importe quoi pour l'avoir. Mais aussi celui qui s'était barré du jour au lendemain, en me laissant juste un sms. J'étais partagée. Devais-je lui piquer une crise ou être gentille pour qu'il m'aide à m'en sortir. N'ayant aucune envie de me retrouver à dormir sous un pont dans le Queens, j’optai pour la deuxième solution. Toute sourire, je me pencha vers lui.

« KAAALEEEEB ! Mon chéri d'amour, comment vas-tu ? Tu m'as drôlement manqué tu sais ? »
Codage fait par .Jenaa


Dernière édition par Ally J. Hedburn le Lun 16 Juil - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 90
columbia since : 15/07/2012

MessageSujet: Re: « Ne pas confondre espoir et illusion, car si l'espoir fait vivre, les désillusions peuvent faire le désespoir. »   Lun 16 Juil - 15:52


Rien à faire, pour l'instant...


Aujourd'hui je n'avais pas cours de la journée, donc j'avais décidé d'aller me promener dans les rues de New-York pour réflechir au sujet Avalon/Ally parce que malgrè que j'aime Avalon depuis longtemps il y avait Ally et je dois dire que depuis quelques temps je me suis beaucoup attaché à elle même si je n'aimais pas qu'elle soit trop possisesive avec moi comme elle l'était.
Je marché les mains dans les poches dans cette magnifique ville de New-York, je n'avais pas trop la tête à sourire ou même à draguée les filles comme j'avais l'habitude de faire ici mais apparament ce n'était pas le cas de quelques filles qui s'était approchée de moi et commencé à me taper la discute en me draguant, même si elles étaient toutes très jolies je ne m'attardais pas vers elle et poursuivie ma route .
Je revenais de voir Avalon et elle men voulais d'avoir couché avec Ally mais Avalon n'était pas au courant que je sortais avec Ally , pendant notre rencontre dans les rue de New- York je ne lui avait pas dit que j'étais en couple avec sa pire énnemie parce que sinon je n'aurai pas pu me raprochée d'elle.
Je n'avais pas eu le courage de lui dire se que je ressentais pour elle parce que je m'en voulais de pas avoir rompu avec Ally. Ce n'était pas mon genre de dire mes sentiments à une fille en étant déja en couple avec un autre. Mon père m'avait élévé ainsi , il m'avait appris à respecté les filles.
Je me sentais mal que ça soit du côté de Ally comme de Avalon parce que j'avais des sentiments pour Avalon plus que fort mais de l'autre côté il y avait Ally dont j'étais beaucoup attaché dire que je l'aimé était peut-être fort mais que je tenais énormément à Ally s'était la vérité et je ne m'en caché pas.
Au détour d'une rue, je tombais nez à nez avec Ally. Oui vous mon cerveau ne fit qu'un bon dans ma tête, Ma Ally était là à New-York. Je commencé à réflechir quand soudain je me rappelais qu'elle m'avait dit qu'elle viendrai à New-York me rejoindre, j'avais complètement oubliée. Elle se pencha vers moi et me dit : « KAAALEEEEB ! Mon chéri d'amour, comment vas-tu ? Tu m'as drôlement manqué tu sais ? » Je la regarda avec un léger sourire : " Ally ma puce ! Je vais bien et toi ? Tu m'as aussi manqué. " Dis-je en finissant par lui déposé un léger baisée sur ses douces lèvres.
Bon à vrai dire le "Tu m'as manqué aussi n'était pas tellement vrai parce que j'étais bien loin de Madrid et d'elle aussi . Je ne voulais pas la brusqué en lui disant desuite que j'avais vu Avalon et que Avalon était celle qui faisait battre vraiment mon coeur depuis plus de deux ans.

sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 73
columbia since : 15/07/2012
Localisation : Pays des Bisounours

MessageSujet: Re: « Ne pas confondre espoir et illusion, car si l'espoir fait vivre, les désillusions peuvent faire le désespoir. »   Lun 16 Juil - 18:11




Allychoutte & Kalouchou ❥


Même si j'étais bien énervée qu'il m’aie laissé toute seule à Madrid avec comme excuse un simple sms, comme si je n'avais été qu'un coup d'un soir, je ne pouvais pas lui en vouloir. Déjà parce que j'étais perdue en plein Manhattan et que je voulais absolument rentrer chez moi. Et surtout parce que c'était Kaleb quoi. J'avais brisé une très longue amitié et m'étais transformée en la pire des garce pour lui. Donc je comptais bien m'y accrocher un bon bout de temps ! Je n'étais pas réellement fière de ce que j'avais fait subir à Avalon il y a deux ans de cela, mais je ne le regrettais pas non plus. C'était un sentiment assez étrange je devais bien l'avouer. Étant traitée comme une petite princesse, j'ai toujours eu tout ce que je voulais. Alors quand j'ai appris qu'Avalon avait des sentiments pour lui, je ne sais pas, c'était comme une sorte d'instinct qui se réveillait. Comme un animal, genre les loup garous qui garde leurs instincts de chiens ? Bah la c'est comme une Princess-Garoute qui garde ces manières de princesse. Capricieuse et manipulatrice. Le parfait stéréotype et cliché que l'on se fait tous sur les filles de riches. Malheureusement je ne pourrait certainement jamais les contredire. Je ne savais pas trop si c'était comme un sorte de malédiction qui se transmettait, mais la plupart des jeunes femmes de ma classe social était pareilles. Sauf que ce n'était absolument pas le sujet. Pour le moment j'étais là, un sourire encore plus grand affiché sur le visage suite au petite baisé que m'avait fait Kaleb. J'étais tellement contente de le revoir. Ça ne faisait pas très longtemps qu'il était partit de Madrid pour New York mais c'était déjà beaucoup trop pour moi. Et puis je savais pertinemment que NY allait de paire avec Avalon, et j'avais très peur qu'il la retrouve. Comment réagirait-il en la voyant ? Surtout qu'avant même son départ il semblait comme changé. Je ne voulais pas y penser, alors je fit vite fait de chasser toutes ces mauvaises pensées pour me consacrer au moment présent. Les yeux pétillants je n'arrivais pas à le quitter des yeux.

« Pour tout te dire pas trop... Je suis COMPLETEMENT paumée depuis ce matin ! Cette ville est beaucoup trop grande pour moi je crois. »

Laissant échapper un petit rire, c'était comme si j'avais déjà tout oublié. Oublié qu'il y a à peine cinq minutes je me battais pour trouver la sortie de se foutu labyrinthe, je me disais à moi même que mes pieds étaient simplement cons et que je finirai par dormir sous un pont, dans le Queens ou le Bronx. Vraiment, j'avais eu énormément de chance d'être tombée sur lui. Kaleb, Mon Sauveur !
Codage fait par .Jenaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Ne pas confondre espoir et illusion, car si l'espoir fait vivre, les désillusions peuvent faire le désespoir. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Ne pas confondre espoir et illusion, car si l'espoir fait vivre, les désillusions peuvent faire le désespoir. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'espoir fait vivre - William [mai 2025]
» end. j'aimerais terminer sur une message d'espoir... je n'en ai pas en fait, est-ce que deux de désespoir vous irez?
» L'espoir fait vivre [Borick/Dark]
» l'espoir fait vivre [done]
» [NOUVELLE] L'espoir fait vivre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Columbia University :: NEW YORK CITY :: 
Manhattan
-