.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Sam 14 Juil - 19:49

Manhattan, université de Columbia

Il faisait beau, il faisait chaud. Un grand soleil dehors, un petit vent frais, quoi de meilleur pour rester un moment dehors à profiter du soleil, n'est-ce pas ? Surtout que nos chers étudiants avaient tous les temps de se retrouver enfermés dans une salle d'amphithéâtre, à entendre leur professeur déblatérer son cours qui, parfois, était plus qu'endormant qu'autre chose. Oui, Aleksa était peut-être dans la médecine, mais elle n'avait pas, non plus, au programme, que des matières biologiques ou scientifiques. Y'avait aussi des à côtés comme elle le disait souvent, des cours qui étaient complètement nuls et débiles et qui ne servaient pas à grand chose. Enfin, selon elle.

Ce que la miss faisait, là, dehors ? Et bien, elle était assise dans l'herbe et elle avait la tête légèrement levée vers le ciel. Oui, en quelque sorte, elle prenait un brin de soleil. Elle faisait bronzette. Pas vraiment puisqu'elle était en tenue de sport. Elle attendait Jezzy. Comme elles étaient toutes les deux cheerleaders, elles s'étaient données rendez-vous pour s'entraîner un peu. Et s'bouger un peu aussi, puisque miss Aleksa aimait bien bouger et sauter dans tous les sens. A deux, c'était plus amusant, non ? Enfin, pas sûre qu'elles s'entraînent réellement puisque ça partait souvent en discussion. Jezzy n'était pas encore arrivée. Mais sans doute que ça n'allait pas tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Sam 14 Juil - 20:11


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
Une belle journée de juillet s'annonce. Un beau ciel bleu, un grand soleil, une douce brise, l'extase quoi. La journée parfaite pour se rendre à la plage et lézarder pendant des heures au soleil mais malheureusement, ça ne se passe pas comme ça à Columbia. Il y a les cours et même si tout le monde apprécient son orientation, il y en a certains qu'on sèchent, comme moi par exemple. Si je suivais mon programme de A à Z, je passerais mes journées en cours. J'étudie l'art et hormis la pratique, il y a aussi la théorie. Les cours les moins intéressants, j'omet de m'y rendre volontairement tandis que les cours qui sont susceptible de m'intéresser, j'y vais. Bien évidemment, je ne fais pas ça à tout les coups de peur de louper mon année. Disons que ça m'arrivent de temps en temps. Rien de bien grave. Comme aujourd'hui par exemple. Au lieu de m'enfermer entre les quatre murs de l'amphithéâtre, j'ai décidé d'aller m'entraîner un peu avec Aleksa, une amie à moi mais aussi une Cheerleaders, tout comme moi également. S'i n'y avait que ça. Non seulement nous fréquentons le même club mais en plus, nous sommes dans la même confrérie. Rejoignant mon amie sur le campus, je remue mes pompoms arrivée à sa hauteur, d'un air enjoué : Bouge tes fesses Davenport au lieu de lézarder !
© Belzébuth


Dernière édition par Jezabella-May Martinez le Sam 14 Juil - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Sam 14 Juil - 20:31

Il ne manquerait plus qu'un chapeau de paille ... Et un morceau de paille dans la bouche pour que Aleksa se croit en vacances. Des vacances qu'elle passerait à la campagne. Ca serait cool. Jusqu'à présent, durant ses vingt années de vie, elle avait toujours passé ses vacances dans des lieux huppés, branchés et où y'avait plein de gens. Des stations de ski peu désertes, avec plein de skieurs, de jolis professeurs et les petits chalets qui feraient croire à un nid douillet. Les plages sur des kilomètres et des kilomètres de long, avec plein de jolis garçons et de maîtres nageurs ... J'en passe et des meilleurs. La campagne, ça pourrait être cool ... Quoi que, connaissant la miss, sans doute qu'elle finirait par vite s'ennuyer. Pour sûr.

Elle avait entendu un bruit dans son dos. Mais ce n'était pas pour autant que Aleksa avait bougé d'un pouce. Bien au contraire même. Elle était restée assise, les bras en arrière, ses pompoms qui traînaient au sol à quelques centimètres de sa main. Jezabelle semblait déborder d'énergie, comme toujours. Aleksa baissa la tête, ou plutôt, daigna à la bouger et regarda en direction de Jezzy. "Beuh ... T'es bien speed toi ... T'as mangé du lion ou quoi ?" Elle ouvrit un oeil, puis un second et passa l'une de ses mains dans son cou. "J'suis bien là, tu sais. Et puis, j'prends un peu de couleur ... J'suis trop blanche à mon goût." Et les séances d'UV, dans ces espèces de cercueil ambulant comme elle aimait les appeler, très peu pour elle. Aleksa baissa ses lunettes de soleil et regarda par dessus celles-ci son amie. "Quoi d'neuf ?" Elles pouvaient bien parler un peu avant de se mettre au boulot, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Sam 14 Juil - 20:44


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
Vu la chaleur qu'il fait, je serais bien mieux à la plage en train de bronzer car aller en vacance, ça n'entre pas dans mon budget. Pour me faire accepter au lycée et surtout dans cette confrérie merdique d'enfant de bourge, j'ai du mentir et me faire passer pour l'un des leurs alors que ça n'est pas du tout le cas. Si je peux m'offrir mes études, c'est grâce à la bourse complète que j'ai reçue pour mon bon travail. Le reste, je me l'offre grâce à mon petit salaire de femme de ménage, métier que j'exerce le soir, après les cours, secrètement. Les vêtements de marque, très peu pour moi, je me contente de imitations, des imitations qui paraissent tellement vraie qu'on croirait vraiment que c'est du luxe. Porter des robes Chanel, Dior ou Dolce & Gabana, c'est pas pour moi même si je dois tricher. Quand Alek daigne enfin lever la tête, c'est d'un air étonné. Nan, comme d'hab, je suis débordante d'énergie et tu ferais pas mal de faire pareil toi. M'impatientant en attendant que Alek bouge pour qu'on puissent y aller, je lui lance à la volée : Tu ferais comme tout le monde, tu prendrais des couleurs. Soit tu fais des UV, soit tu passes du temps sur la plage, à te dorer la pilule au soleil. Alek avait vraiment l'air décidée à prendre tout son temps, or, moi, je n'avais pas envie de prendre mon temps. De nature un peu casse-pied quand je m'y met, je n'aime pas retarder ce que j'ai prévu. Rien de bien particulier, la routine quoi. Et toi ? Allez, bouge ton cul, on y sera jamais sinon. Si tu comptes rester là, autant me le dire et je te rejoins car si je me pose, pour me relever, ça va être compliqué.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Dim 15 Juil - 9:14

D'habitude, il était vrai que miss Aleksa était du genre ... comment dire ... Hyperactive, à courir à droite à gauche, à faire les cent pas pour se dépenser un peu. Néanmoins, elle s'était assise et elle flânait depuis quelques minutes à présent. Et elle était bien là, comme ça, à ne rien faire si ce n'était prendre le soleil et un peu de couleur. Mais bon, elle n'allait pas non plus rester éternellement là, assise. "Mais j'ai de l'énergie ... Enfin, j'en avais avant de me poser dans l'herbe en t'attendant." Est-ce qu'elle voulait dire par là que la cause de cette flemmardise, c'était Jezzy ? Meuh non, vous vous faites des idées.

Est-ce qu'elle daignait bouger ? Oui, bon, sans doute qu'elle n'allait pas tarder à bouger ses petites fesses. Jezzy lui parla des UV. Aleksa secoua la tête de droite à gauche. "Nan, nan, pas les UV. C'est horrible, ça fait pas naturel et puis j'aurais trop l'impression d'être dans un cercueil. Et ça abîme la peau plus qu'autre chose. Vaut mieux garder le naturel." Hors de question de faire des séances, ça, c'était clair et net. Jamais on ne lui ferait mettre les pieds dans un truc de ce genre. Jezzy tenta de la booster quelque peu. Soit elle se levait et elles commençaient à faire ce qu'elles avaient à faire. Soit, au contraire, elle lui disait qu'elle n'en avait plus envie et Jezzy se posait à ses côtés pour papoter. Elle pencha la tête à droite, puis à gauche et finit par se lever. "J'suis vidée d'un seul coup ... C'est pas bon de s'asseoir dans l'herbe quand il fait soleil." Ouais, clair. Les mains jointes, Aleksa s'étira un peu à droite et puis à gauche. Manquerait plus qu'elle se fasse mal. De toute manière, elles ne pouvaient pas vraiment commencer sans s'être un peu échauffées. Fallait éviter un claquage tout de même. "Tu veux faire quoi aujourd'hui ?" Aleksa parlait des enchaînements et tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Dim 15 Juil - 13:39


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
Je n'ai jamais connue Aleksa toute molle et là, je dois dire que la voir se prélasser ainsi au soleil alors qu'on doit s'entraîner me fait tout drôle. Faut une première fois à tout comme on dit. Le fait qu'elle insinue que sa motivation s'est légèrement envolée depuis qu'elle a posée ses fesses sur le gazon en m'attendant me fait quelque peut arquer un sourcil de mécontentement. Je jette un bref coup d'oeil à ma montre qui m'indique que je suis pile poil à l'heure. Je suis juste à l'heure, tu aurais fait comme moi, t'aurais pas été contrainte de te poser et de faire descendre en flèche la vague d'énergie qui te submergeait. J'ai toujours réponse à tout ou du moins, je suis toujours plus ou moins sur la défensive, prête à attaquer si je dois le faire. J'ai tellement subi par le passé que désormais, le moindre coup reçu, je le rend, verbalement ou physiquement. La Jezabella d'autrefois a bel et bien disparu. Si on ne me connaissait pas, on me prendrait pour un petit bout de femme vachement agressif alors que non, ça n'est pas le cas. Je m'adresse souvent aux gens de manière froide mais c'est dans ma nature et il n'y a généralement, rien de bien méchant dans ma façon de parler. Alek, je t'assure que les UV, c'est pas pire que le soleil car autant l'un que l'autre, c'est des ultra-violets au final et ça abîme la peau. J'en fais une fois par an pour préparer ma peau et crois-moi que ça a du bon. Tes claustro pour réagir comme ça ? Pour quelqu'un qui a peur de se retrouver enfermé dans un espace qualifié de mi-clos, c'est vrai qu'on pourrait prendre ça pour un cercueil mais c'est aussi une bonne façon de vaincre ses peurs car comme on le dit, la peur n'évite pas le danger. Quand Alek daigna enfin bouger ses fesses, elle avait l'air d'une larve. Attrapant ses pompoms, je lui donne en main propre avant de dire : En effet, c'est pas conseillé mais ça ira une fois que tu te seras mise dans le bain. Secouant à nouveau ses pompoms et pleine d'énergie, énergie qu'elle a d'ailleurs à revendre, elle ajoute : On s'échauffe et on revoit deux trois trucs concernant la nouvelle choré ?
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Dim 15 Juil - 14:14

Telle une gamine vexée, Aleksa avait tourné la tête en direction de Jezabella et elle lui avait tiré la langue lorsque la brune en était venue à lui dire que si Aleksa avait été à l'heure, et pas en avance, elle ne serait pas dans cet état. Mais en même temps, Aleksa n'était pas du genre à arriver en retard. Ou pile à l'heure. Toujours à l'avance. Parce qu'on ne sait jamais ce qui peut se passer. Et puis cette herbe si fraîche, cette pelouse tondue et tout ça, ça l'avait comme attirée, hypnotisée. D'où le fait qu'elle avait fini par s'asseoir. "Mais t'inquiète. J'vais le retrouver mon entrain. C'est pas le fait de me poser dix minutes dans l'herbe qui m'aura vidé de toute mon énergie." Enfin, à espérer. Ou elle subirait les foudres de miss Martinez. Bah, qu'elle essaie donc.

Les deux brunes avaient parlé, brièvement, des rayons UV, du fait qu'elle refusait tout net de rentrer dans ce cercueil de la mort blanc qui lui permettrait, certes, de bronzer, mais dont l'idée d'aller dedans ne lui plaisait pas. Non, sérieusement, elle ne voulait pas. Et puis, elle avait entendu dire que des gens, enfin, surtout des femmes, s'étaient retrouvées carbonisées parce que ... parce que la machine avait eu un défaut ou bien parce que le truc ne pouvait plus s'ouvrir. Quoi ? Vous n'avez jamais vu les Destination Finale ? Vous devriez, vous devriez. "T'es dermato pour affirmer ça ? Parce que, bon, peut-être que t'as de l'expérience personnelle avec ça, mais tu me traîneras jamais dans un de ces cercueils ambulants." Faut jamais dire jamais mais ça, Aleksa ferait tout pour s'y tenir. Parce qu'en quelque sorte, Jezzy avait vu juste. Ouais, elle était un peu claustro sur les bords. Les ascenseurs, c'était pareil, c'était pas son fort. Tout ce qui était trop petit. Aleksa avait besoin d'espace. Et elle l'avait toujours eu. Et ça ne changerait pas. "Peut-être que j'suis claustro ? Et alors ? J'suis sûre que t'as bien une phobie, nan ?" Peut-être pas qu'une. Parce qu'il n'y avait pas que les espaces confinés que Aleksa n'aimait pas vraiment. Y'avait tout un tas de trucs. Mais la liste était longue.

Enfin. Aleksa avait fini par se lever. Jezzy s'était baissée pour lui donner ses pompoms qu'elle prit donc. Elle s'était encore un peu étirée tandis qu'elle avait posé ses lunettes ... bin, dans son boîtier qui traînait par terre. Ouais, parce que s'entraîner avec des lunettes de soleil, c'était pas top, et ce même s'il faisait grand soleil. Elle eut un hochement de la tête des suites de ce que Jezzy venait de lui dire. "Ok, ça me va." Avant de commencer, petite séance coiffure. Ne jamais faire un entraînement en ayant les cheveux détachés. Trop l'horreur. Aleksa avait donc pris son élastique et elle s'était fait une queue de cheval haute. "Et c'est partie pour l'échauffement !" Et ce pour éviter que l'une d'entre elles ne se fasse mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Dim 15 Juil - 15:18


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
Telle une enfant blessée, Aleksa me tira la langue. La situation m'extirpa un petit sourire en coin. Je dirais même que ça m'amusait de la voir réagir comme ça car en plus d'avoir touché juste, ça ne lui plaisait pas. Sortant mon IPhone de ma poche, la plus belle chose que j'ai pu m'offrir grâce à mes économies que j'ai mis de côté en bossant d'arrache-pied pendant des mois, je le pointe vers ma copine après avoir activé l'option "appareil photo". Refais-moi la même, ça fera une belle photo. Reprenant mon sérieux, je dis : J'espère parce que sinon, crois-moi que je vais te booster mais pas forcément de la meilleure manière qui soit. Je suis censé impressionner mais je pense pas que ça fassent grand effet sur Alek qui me connaît trop pour ça. Je suis peut-être une peste mais quand on me connaît bien, je suis une tout autre personne. Pas besoin d'être dermato pour affirmer une chose que tout le monde sait. Ne jamais dire jamais car un jour viendra ou je te convaincrais de m'accompagner. Puis je suis sur que tu flippes à cause de tes Destinations Finales. C'est de la fiction, rien de plus. Tu peux me citer un cas réel qui s'est produit ? Des films d'horreurs, ça reste des films d'horreurs. Bien sur, beaucoup sont basé sur des faits réels et encore, c'est exagéré et quand je dis faits réels, je parle d'histoire de secte ou de cannibalisme mais de là, à se faire des filmss sur les instituts de bronzage, c'est poussé car je suis sur qu'elle se base là-dessus la connaissant. C'est pas peut-être, tes claustro, dis-le, y a pas de honte. Nan, la peur n'évite pas le danger et si ta peur, tes mort. Des phobies, j'en ai. Par exemple, j'ai une peur bleue des clowns depuis que j'ai vu "ça, il est revenu" donc je suis pas forcément bien placée pour lui faire la morale sur Destinations Finales et ses âneries. Je le tiens bien évidemment pour moi et la seconde chose qui me fait peur, c'est qu'on découvre mon secret de fille très pauvre. Heureusement, je sais bien mentir. Partante pour le programme prévu, nous nous coiffons pour ne pas être embêtée avec les cheveux qui volent dans les yeux et nous commençons à nous échauffer. Je commence par quelques étirements et j'enchaîne avec une série de pompes et d'élongations.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Dim 15 Juil - 17:56

Ca avait amusé Jezzy. Tant mieux, c'était le but d'ailleurs. Bah oui, Aleksa était du genre un peu comique et elle aimait bien faire rire les autres ou bien leur rendre le sourire. Donc, quand elle arrivait à les faire sourire, ça la faisait elle-même sourire et elle était contente. Jezzy sortit son appareil photo, enfin, son téléphone, afin de prendre une photo. Et elle lui demandait de refaire la pause. Ce que Aleksa fit de bon coeur. A nouveau, elle avait donc penché la tête sur le côté et elle avait tiré la langue. "C'est bon, tu m'as eue ? Comme ça, t'auras une photo de moi et tu pourras associer mon numéro à ma photo." Et puis, hein, c'était qu'une photo où elle tirait la langue. Pas de quoi avoir honte. Aleksa, c'était quand même une grande gamine, tout de même. Et il faisait bon vivre d'être dans les parages. Enfin, passons.

La brune avait tourné la tête vers l'autre brune, tout en la regardant et en lui demandant si elle était dermato. Mais Jezzy lui disait que c'était sans crainte. Et elle lui assurait, qu'un jour ou l'autre, elle finirait par l'emmener dans un spa et qu'elle ferait une séance d'UV. "Cours toujours ma belle." Jamais de chez jamais. Mais elle marquait encore un point. Destination Finale, ça la faisait flipper. Elle adorait les cinq films. Mais y'avait des trucs ... qui la faisaient flipper tout de même. Elle haussa quelque peu des épaules quant à la demande de son amie. "Je sais pas trop ... Jamais entendu parler. Mais ça peut arriver. On n'est jamais à l'abri du danger tu sais. Voilà pourquoi si j'avais des problèmes de vue et que j'étais myope, l'opération au laser, très peu pour moi." Parce qu'elle n'aimerait pas perdre un oeil ou bien carrément la vue. Oui, bon, elle flippait un peu pour rien mais bon.

Aleksa posa son index sur ses lèvres pour lui faire signe de se taire, concernant sa phobie des espaces confinés. "J'suis claustro, sans l'être vraiment quoi." C'était une de ses peurs. Après, elle en avait d'autres mais ça serait trop long à faire la liste. Enfin, passons. Aleksa avait donc commencé par s'étirer un peu. Les mains toutes les deux en l'air, elle se penchait un peu vers la droite, puis vers la gauche. Elle se baissait et se relevait. Tout ce qui faut pour bien s'échauffer et éviter un claquage quoi. Du sur place en levant et en rabaissant les genoux. Son torse qui pivotait de droite à gauche tandis que ses bras étaient parallèles au sol. Et tandis qu'elle avait la tête en bas pour toucher ses pieds du bout de ses doigts, Aleksa pencha la tête légèrement. Y'avait des gens au loin. Enfin, elle les voyait à l'envers quoi. Un peu foldingue notre Aleksa ? Ouais, peut-être un peu. Après bien une bonne dizaine de minutes, plus ou moins, miss j'aime prendre le soleil se tourna vers Jezzy. "J'crois que c'est bon pour moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Dim 15 Juil - 19:11


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
L'attitude de Aleksa l'avait tellement fait rire qu'elle avait décidé d'immortaliser le moment en prenant une photo, chose à laquelle son amie se prêta puisqu'elle prit la pose et refit sa magnifique grimace. C'est dans la boîte et ta raison, maintenant, quand tu me téléphonera, j'aurais ta belle grimace en guise de photo de l'appelant. En l'histoire de quelques instants, elle reconfigura son répertoire ou plutôt, le contact de Alek, y ajoutant la photo. En ce qui concerne les UV, elle est têtue mais elle sait qu'elle parviendra à ses fins. Si Alek veut être tranquille, elle aura plutôt intérêt à céder. C'est ce qu'on verra. Je suis mesquine parce que je suis même capable de lui fiche la plus belle peur de sa vie, rien que pour l'embêter si un jour elle accepte. Genre, monter la scène de Destination Finale. Le cercueil, comme elle l'appelle qui ne s'ouvre plus. La température qui monte en flèche. Heureusement pour elle, je ne suis pas technicienne et je serais incapable de monter un cou pareil. En revanche, lui faire croire que je suis bloguée et que mon cercueil chauffe, pourquoi pas (a) C'est concrètement impossible. Ta pas de verrouillage sur les cercueils. Ça s'ouvre, ça se ferme. Le seul problème qui peut surgir et encore, faut vraiment que ça disjoncte, c'est la température qui augmente mais là, tu le sens et ta juste à sortir de l'appareil. Y a rien à craindre. Je t'assure. On se programme ça pour quand ? Je suis prête à "abîmer" mon corps pour toi, une seconde fois histoire de te prouver que c'est sur. Je ne peux m'empêcher de grimacer sur l'histoire des yeux. Là, par contre, ta pas tort, je le ferais pas non plus ça. En revanche, ça, c'est déjà arrivé contrairement à l'histoire des cabines d'UV. J'esquisse un sourire machiavélique et j'ajoute, incapable de me taire, comme elle me le fait comprendre de par son geste : Monte surtout pas dans un ascenseur ou veille bien à ce qu'il y a assez d'espace ou des fenêtres dans chaque pièce que tu visites. Je la taquine bien évidemment et me connaissant, elle va vite s'en rendre compte même si elle pourrait piquer une légère crise. J'adore faire criser les gens, je sais pas pourquoi d'ailleurs. Nos échauffements terminés, je hoche la tête aux dires de mon amie et met en route le petit poste que j'ai amené avec moi pour laisser la musique se faire entendre. La radio étant branchée et ayant fait une mauvaise manipulation, je tombe sur un air de dancefloor qui bouge pas mal. Prise d'une envie soudaine de m'éclater un peu, je me met à danser au rythme de celui-ci, interprétant une chorégraphie que beaucoup de monde connaît.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Dim 15 Juil - 19:37

"C'était une bonne idée, hein, tu vois ?" dit-elle en lui faisant un clin d'oeil. "Si jamais t'en as marre, un jour, de cette grimace, tu me le dis, et j't'en ferai une autre encore plus zoulie." Parce que faire le pître, c'était pas un souci pour elle. Tant que ça faisait rire les gens. Bon, oui, parfois, ça la tournait un peu en ridicule. Mais et alors ? Le ridicule ne tue pas, n'est-ce pas ? Et puis, qu'est-ce que ne ferait pas notre chère Aleksa pour voir quelques sourires sur des visages, hein ?

En tout cas, Jezzy n'avait, semble-t-il, pas envie d'arrêter avec son histoire de cercueil. Ou du moins, elle ne lâchait pas l'affaire. Pour Aleksa, c'était tout net. Elle refuserait de s'y rendre. D'accompagner quelqu'un, oui. Mais d'être dedans, non, hors de question. Et ce même si Jezzy tentait de la rassurer d'ailleurs. Elle lui disait que c'était impossible, que y'avait pas de verrouillage. Mais dans Destination Finale, ce n'était pas à cause d'un verrouillage que les deux pimbêches avaient claqué. Mais plutôt à cause d'un malheureux concours de circonstance. Une planche qui était tombée et qui avait malencontreusement coincé les deux cercueils. Et impossible à sortir. Aleksa flippait vraiment pour un rien. Mais bon, Jezzy ne lâchait pas l'affaire. La brune secoua quelque peu la tête. C'était gentil de sa part, l'y emmener, mais c'était un peu au dessus de ses forces. "Abîme pas ton corps pour moi. Et puis, t'es bien assez bronzée comme ça je trouve." Aleksa ou comment éviter le sujet d'un rendez-vous. "Et puis, de toute manière, j'ai un emploi du temps trèèèèèèsss chargé. Donc, je doute de pouvoir programme ça ... Avant la Saint Touintouin." Un gros mensonge et une fête qui n'existait pas. C'était bien elle ça.

Quant aux yeux ... Bin, tout ce qui touchait aux yeux, Aleksa n'aimait pas trop. Un Picte qui s'était pris une flèche dans un oeil dans le Roi Arthur ? Aleksa avait mal pour lui et ne pouvait pas s'empêcher de grimacer. Un médecin qui prenait la tension d'un oeil dans la série Urgences ? Elle ne pouvait pas regarder parce que y'avait un problème par la suite, problème qui lui faisait grossir son oeil et le faire sortir de son orbite. Dégueulasse quoi ... enfin, pour elle. Par contre, des boyaux à l'air dans un bon film d'horreur, ça, ça ne lui faisait ni chaud ni froid. "Pour l'ascenseur, si j'suis en bonne compagnie, genre un joli garçon, j'dis pas. Mais toute seule ... J'les évite ces boîtes de conserve. Parce que ça tombe en panne n'importe quand. Et puis ... c'est bien de prendre les escaliers !" Ca fait faire de l'exercice.

Brèfle. Echauffement terminé, Jezzy avait amené un poste et l'avait mis en route. Sauf que ... Sauf que ce n'était pas la musique sur laquelle elles faisaient habituellement leur chorégraphie. Mais plutôt une musique sur laquelle on dansait ... en boîte de nuit ? Aleksa hocha de la tête en rythme avec la musique. "Ca serait trop fort si on pouvait faire nos vraies chorégraphies sur ce genre de musique." Trop marrant même. Alors, elle se mit à imter Jezzy et à danser avec elle. On a bien le droit de déconner un peu de temps en temps, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Dim 15 Juil - 20:02


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
Excellente idée. Quand c'est une excellente idée, faut l'avouer, sans passer par quatre chemins tout comme quand l'idée est très mauvaise. Je ne suis pas le genre de fille qui crache dans ses mains pour parler ou qu'il faut prendre avec des pincettes. J'encaisse les bonnes comme les mauvaises critiques depuis quelques temps maintenant sans laisser déceler une seule de mes failles. Oh qu'elle est mignonne. Pas de souci, je te dirais ça. J'esquisse un joli sourire tout en lui pinçant gentiment la joue telle une vieille dame chouchoutant à sa manière un enfant. Faut dire qu'Aleksa est le genre de fille à donner le sourire même quand il n'y a pas lieu de faire. Elle dégage une joie de vivre contaminante. Les plus malheureux peuvent retrouver une once d'espoir à ses côtés. Je ne suis pas décidée à lâcher le morceau avec mon histoire de cercueil et quand je dis que je l'emmènerais avec moi, je l'emmènerais. J'ai même décidé d'être sage et de ne pas jouer ma peste en lui faisant peur une fois là-bas. Mon but, lui faire passer sa peur par n'importe quel moyen. Bien sur, pour cela, il faut que je parviennent à avoir gain de cause, chose à priori, perdu d'avance. Heureusement pour moi, je suis déterminée et chaque problème a sa solution. Tu rigoles ? Je suis aussi blanche qu'un cachet d'aspirine. J'ai fais ma séance début juillet pour préparer ma peau au soleil mais j'ai pas encore eu le temps de m'y prélasser. Une deuxième séance ne pourra m'être que bénéfique. Je hausse un sourcil et ajoute : Ton emploi du temps est pas si chargé que ça alors fais-moi le plaisir de m'accompagner au moins à cette séance. Je te piquerais deux heures de ton temps à tout casser, pas plus. Elle évite le sujet ? Et bien moi, je le relance. Elle a une imagination pire que débordante. Remarque, même si moi, contrairement à elle, je n'en parle pas ouvertement, si j'ai peur des clowns, c'est à cause de ce film débile. J'ai longtemps eu peur d'être aspirée dans une bouche d'égout et dévorée par ce fameux clown. Quand j'en vois un, je prend sur moi pour ne pas hurler, m'enfuir et partir dans une crise d'hystérie. Ils me rendent totalement barge. C'est plus de la peur à ce train-là mais de la haine. Très bonne réponse puis c'est toujours mieux en charmante compagnie. Quoi que prendre les escaliers, ça fait faire un peu d'exercice, ce qui n'est pas plus mal. Dis-donc, en pesant le pour et le contre, ta un large choix. L'échauffement terminé, le post mis en route, une musique différente de celle qui anime nos entraînements se fait entendre. C'est une musique entraînant sur laquelle on peut danser, la preuve, moi-même. Faudrait qu'on en parle avec Nala. Dansant pour m'amuser un peu sur le rythme du dancefloor, sur une danse que tout le monde connaît ou presque, je me sens comme un phénomène de foire lorsque du monde se met à m'observer. Heureusement, Aleksa m'imite et je me sens moins seule.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Lun 16 Juil - 13:39

La peste soit Jezzy. Elle y tenait ... Elle y tenait vraiment beaucoup. Mais Aleksa n'avait pas envie de passer par la case UV. Et elle savait que Jezzy était têtue. Ultra têtue. Tout comme elle d'ailleurs. Deux caractères bien explosifs, mais elles s'entendaient super bien. Mis à part dans les moments où, bien évidemment, l'une tenait tête à l'autre. Mais c'était tout de même amusant. Aleksa secoua la tête à plusieurs reprises. "C'est la séance de trop Jezzy." Elle fit des signes bizarres avec ses doigts. Vous savez ? Un peu comme le Capitaine Jack Sparrow ou bien William Turner dans Pirates des Caraïbes, le premier du nom. Bin Aleksa, elle faisait à peu près pareil. Pour genre lui dire que c'était le mal. Mais ça ne décourageait pas Jezzy pour autant qui poursuivait, encore, sachant qu'Aleksa n'était pas si occupée que ça et que ça ne lui prendrait que deux heures de son temps. Deux heures, c'est deux heures quoi. Enfin, quand on est jeune, on ne voit pas le temps passer. Mais deux heures à flipper. "Oui, c'est ça. Et puis, j'vais t'accompagner et l'instant d'après, tu vas me pousser de force dans un maudit cercueil." Elle secoua la tête. "A moins que t'arrives à me soudoyer mais ça, c'est pas encore gagné d'avance ma belle." Sauf si Jezzy lui présentait un beau gosse, un de ses amis par exemple, avec qui Aleksa pourrait sortir boire un verre. Et encore, hein, comme dit, c'était pas gagné d'avance. Du tout même. Une trouillarde la miss ? Oui, mais bon, hein, on ne la referait pas. Et puis, Jezzy allait peut-être finir par lâcher l'affaire. Fallait l'espérer.

Enfin, passons. Elles avaient brièvement continué sur le sujet de l'ascenseur, du fait que toute seule, ouais, elle pourrait éventuellement flipper. Enfin, surtout si la boîte de conserve tombait en panne. Mais que si elle était en charmante compagnie, genre joli garçon, alors là, pas d'inquiétude à craindre puisqu'elle aurait des bras pour la rassurer. Bah quoi ? Ca fit sourire notre miss Aleksa. "C'est la bonne combine. Même si la plupart du temps, malheureusement, on n'est pas en charmante compagnie. Enfin. La question ne se pose pas vraiment puisque j'grimpe pas dans l'ascenseur si je vois que je suis toute seule." Tout à fait. Entraînement terminé, il était temps, à présent, de passer à autre chose. Sauf que le poste avait quelque peu déconné. Et au lieu de leur musique sur laquelle elles dansaient, normalement, avec les autres cheerleaders, et bin, c'était autre chose qui bougeait bien plus. Et qui ne nécessitait pas de pompoms pour danser. "On fera un vote ... Même si je doute que ce style de musique soit bien toléré dans un match." Mouais, tout à fait. Aleksa n'avait pas laissé Jezzy toute seule. Du moins, si ridicule il devait y avoir, elles se tourneraient en ridicule toutes les deux. Oui, bon, on ne s'attendait pas vraiment à ce qu'elles dansent, là, en plein milieu de l'herbe, alors que normalement, elles devaient s'entraîner. Mais elles s'amusaient bien. Ca faisait sourire, encore, notre miss Aleksa. Et ça la faisait rire un peu aussi. Ces moments de détente, ils étaient toujours précieux. Et ça faisait du bien de décompresser un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Mar 17 Juil - 6:33


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
La séance de trop, ben voyons. Je veux l'emmener avec moi pour lui faire passer une bonne fois pour toute sa peur et je l'emmènerais même si je dois la piéger pour ça. Qu'elle assiste uniquement pour une séance et que pour la seconde, elle entre dedans pour voir l'effet que ça fait. Elle verra ensuite par elle-même qu'il n'y a aucun danger. Elle est pire que têtue quand elle s'y met et comme moi je le suis également, on est pas sortie de l'auberge comme on dit. N'importe quoi. C'est pas comme si j'en faisais en permanence puis tu verras, quand nous irons, que c'est pas bien méchant. Je parle comme si tout était déjà planifié alors que ça n'est pas le cas, histoire de clore le sujet et d'avoir le dernier mot, en espérant que ça fonctionne. Je l'imite en la voyant faire des petits signes avec ses doigts comme si j'étais le mal en personne. En même temps, elle a pas trop tort sachant que je suis prête à pas mal de chose pour qu'elle me suivent, quitte à l'emmener de force avec moi. Elle me remerciera plus tard. Pas pour la première séance, la deuxième, peut-être bien. Prenant un petit air inoffensif, je finis par esquisser un petit sourire réconfortant. J'aurais pas besoin de le faire, tu viendras par toi-même, pour faire plaisir à ta copine. Faut faire des sacrifices en amitié et celui-ci en fait partie. Au pire des cas, de la bonne compagnie ferait surement l'affaire. Genre, un beau garçon comme elle les aimes, prêt à la réconforter dans ses bras musclés si elle a peur. Un ascenseur, ça tombe en panne une fois sur je ne sais pas combien et avec le bol que tu as, tu tomberas sur la fois maudite. Je ris rien qu'à imaginer la situation alors que ça n'est pas drôle en fait car elle a vraiment peur apparemment. Encore une peur que je devrais essayer de lui faire passer. Si je dois vraiment le faire, pour la rassurer, je lui parlerais de ma peur des clowns, histoire de dévier le sujet au cas ou ça tournerait mal. Je suis sa bonne fée, je suis prête à tout pour l'aider à surmonter ces lourdes épreuves que sont les cabines d'UV ou encore les ascenseurs. Je m'auto-déclare comme étant ta marraine la bonne fée et je m'engage à t'aider à vaincre tes peurs et à t'avouer au moment venu, la mienne car la peur n'évite pas le danger mais j'en ai bien une. Stupide certes mais j'en ai une. Sur l'air plus qu'entraînant, Alek et moi dansons, nous amusant comme des petites folles, sans s'attarder sur les petits regards curieux qui nous observent. VOTONNNSSSS ! Même si je doute que ça marche en notre faveur, l'espoir fait vivre comme on dit car ce genre de musique n'est pas du tout adapté à celle que nous utilisons pour nos chorégraphies lors des matchs. Nous avons un registre bien spécifique. Rien qu'à savoir qu'un vote pourra être mis en place, je sais déjà pertinemment que Danäé, ma chère et tendre ennemie à qui j'ai mis une beigne dans les vestiaires l'autre jour fera l'opposé de moi pour me provoquer une autre fois sauf que, je m'en fou de son avis. Quand la musique prend fin, je suis pire que débordante d'énergie et je lance : Un peu de sérieux jeune fille, entraînons-nous dans les règles de l'art !
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Mar 17 Juil - 14:30

Jezzy ne lâchait pas l'affaire. Elle tenait le bon bout. Elle lui expliqua qu'elle n'y allait pas si souvent que ça et que ce n'était pas une séance supplémentaire qui lui abîmerait la peau. Aleksa afficha ... Un drôle d'air sur son visage, se demandant bien si elle lui disait la vérité ou bien si elle tentait de l'embobiner. Ouais ... Sans doute que c'était ça. Depuis le début, Jezzy tentait de faire accepter à Aleksa de venir avec elle. Dans l'immédiat, tout ce qu'elle cherchait, c'était qu'Aleksa vienne avec elle. Elle assisterait juste. Par contre, la seconde fois, si jamais y'avait effectivement une seconde fois, elle aurait le droit à un traitement. Elle rêvait, pour sûr. Comme précédemment, Aleksa avait posé son index contre sa bouche. "Chutt ... Dis pas que y'aura une deuxième séance. Parce que quand bien même j'accepterai de t'accompagner, t'arriveras pas à me faire rentrer dans le tube de la mort." Ouais, d'une manière détournée ... Aleksa acceptait, plus ou moins, de venir avec Jezabella. Enfin, de se rendre à la boutique ensemble. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle rentrerait, par la suite, dans ce maudit tube. "Okay, okay." Elle abdiquait, finalement. Aleksa avait trouvé son maître. Jezzy était plus têtue qu'elle. Au moins, fallait lui accorder ça. Elle leva les bras, comme si on la menaçait d'une arme. "Je viendrais avec toi. Mais oublie tout de suite le fait de me faire rentrer dans ta boîte de conserve." Parce que sur ce point là, Aleksa ne lâcherait pas de terrain.

L'ascenseur ... Une chouette invention. Enfin, quand ça ne tombait pas subitement en panne. Mais ça, hein, on ne peut pas tout prévoir dans la vie, n'est-ce pas ? Aleksa cogna légèrement l'épaule de Jezzy. Elle ne voulait pas lui faire mal. Elle voulait juste lui montrer son mécontement face à ce qu'elle venait de lui dire. "Merci, c'est gentil de me porter la poisse. C'est pas tomber dans l'oreille d'une sourde. Si jamais j'me retrouve coincée dans un ascenseur, j'viendrais te botter les fesses." Enfin, elle disait cela sans aucune réelle menace. Parce qu'elle ne le ferait jamais. Elle n'était pas du genre à faire du mal aux autres. Mais bon, hein, on ne sait jamais. Un accès de violence ou je ne sais quoi, et ça pouvait déraper. Quoi que ... Ca serait vraiment un truc de ouf si ça arrivait. Jezzy, se moquant d'elle un peu, ou pas, se déclara finalement comme sa marraine et qu'elle botterait les fesses à ses peurs. Ce qui amusa Aleksa qui secoua légèrement la tête. "J'ai hâte de savoir alors quelle est ta phobie." Non pas qu'elle se moquerait. Quoi que ... enfin.

Et c'est sur un air dancefloor que les deux étudiantes se mirent à trémousser, bottant en touche, dans l'immédiat leur entraînement. Ouais, bon, elles n'étaient pas là, à l'origine, pour s'amuser. Mais elles le faisaient tout de même un peu. Mais la musique se termina. Trop tôt au goût de la jeune femme. Surtout que Jezzy reprenait son air sérieux. Et le pire, c'était que Aleksa était, à l'origine, co-capitaine. Et pourtant, c'est son amie qui donnait les ordres. Dingue, hein ? "N'inversons pas les rôles jeune fille." lui avait-elle dit en lui tirant la langue. Aleksa avait récupéré ses pompoms. "Bon, on va peut-être pouvoir y aller cette fois-ci. A moins que le poste ne décide de nous jouer un mauvais tour une nouvelle fois." ajouta-t-elle en lui faisant un clin d'oeil. Aleksa était prête. Elle était prête à s'entraîner. Bizarrement, cette petite musique, ça lui avait redonné tout son éclat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Mer 18 Juil - 6:35


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
J'ai la nette impression d'avoir non seulement gagnée la bataille mais également la guerre car de façon détourné, Aleksa a l'air d'accepter de m'accompagner en institut pour une petite séance de bronzage. Au moins, elle verra par elle-même qu'il n'y a aucun danger. Étant désormais sa marraine la bonne fée, je vais faire de mon mieux pour aider ma copine à surmonter, dans les plus brefs délais, ses plus grosses peurs. Ça tombe, elle en a d'autres que je devrais également traiter mais chacun son tour. Tant qu'elle ne me dit pas qu'elle a elle aussi peur des clowns, je veux bien l'aider car dans ce cas, je serais carrément inefficace, j'en vois un, c'est tout juste si je ne frôle pas la crise cardiaque ou moins grave, la syncope. Quand elle me dit à nouveau de me taire, en posant son index sur ses lèvres, je fronce les sourcils et je pose mes poings sur mes hanches pour lui faire comprendre que c'est hors de question. Le jour ou quelqu'un arrivera à me faire taire, c'est soit parce que j'aurais les poignées liées et la bouche bâillonnée ou soit, parce qu'on m'aura assommée et que donc, je ne serais plus dans la capacité de parler. Y a pas de chut qui tiens. Tu m'accompagnes et c'est tout et de mon côté, je m'engage à ne pas te faire entrer dans la cabine, du moins, pour la première séance car quoi que tu dises, quoi que tu fasses, y en aura une seconde. Si tu veux vaincre ta peur, pas le choix puis c'est mon rôle en tant que marraine. Progressivement, Alek baisse les bras et ne cherche plus à essayer de passer au dessus de moi. Elle a trouvé son maître niveau caractère. J'ai un caractère très fort mais surtout, très efficace car lorsque je veux quelque chose, je l'obtiens toujours par force de persuasion. Pas besoin d'être vulgaire ou physiquement agressif pour parvenir à ses fins, la preuve. Quand, enfin, elle dit venir avec moi, en levant les bras comme si je pointais une arme sur elle, je lâche un sourire de satisfaction. Je te l'ai dit, pas à la première séance. Faut d'abord que tu t'habitues au lieu. Mais elle y rentrera, à la seconde séance et elle aimera tellement ça qu'elle ne redemandera puis si elle a vraiment peur, elle en sortira mais avant, elle apprendra à prendre sur elle. Je suis prête à essayer de surmonter ma propre peur, quitte à y rester pour montrer à Alek que si moi je suis capable, elle aussi. Quand Alek me cogna doucement l'épaule, je ne mis pas longtemps à comprendre son mécontentement, ce qui me fit esquisser un léger sourire. Je rembourrerais mon arrière-train pour l'occasion. Pas question d'y laisser des bleus. Un peu d'humour ne tue personne même quand il est pourri comme maintenant. Je suis pas née pour faire rire les gens, je le sais, mais je m'en fou car c'est souvent quand j'essaie de faire une blague et que je m'emmêle bêtement les pinceaux que les gens se mettent à rire alors qu'à la base, j'ai envie de blaguais sur autre chose que sur mon propre cas. Alek a hâte de savoir quel est ma phobie et moi, elle va le savoir car elle le mérite amplement. Elle s'est ouverte à moi et il n'y a aucune raison que je ne fais pas la même chose de mon côté. Je vais te le dire mais si quelqu'un l'apprend et que ça joue contre moi, je t'arrache la tête et je la donne à manger à un chien errant, c'est clair ? Je plonge un regard sévère et très sérieux dans celui de ma copine. J'ai peur des clowns. C'est débile mais ça me donne des frissons dans le dos rien qu'à en parler. J'ai été traumatisée avec ce maudit film et dès que j'en vois un, je frôle la syncope voir même la crise cardiaque. Mon coeur s'accélère subitement, me faisant manquer d'air. C'est peut-être dans ma tête mais ça me fait peur. Je ne sais pas pourquoi mais je me sens bête et moins crédible dans mon rôle de petite peste au fort caractère. Là, j'ai l'air d'une enfant martyrisée, ce qui n'est pas faux quand on connaît mon passé. Le poste ayant quelque peu déraillé, nous nous retrouvons à danser sur une musique entraînant, tiré de la légendaire dancefloor, le style de musique le plus à la mode depuis quelques années maintenant. On entend que ça et on ne s'amuse plus que sur ça. Notre petit quart d'heure américain terminé, je reprend mon sérieux, inversant presque les rôles alors que moi, je suis une simple danseuse tandis que ma copine est co-capitaine de la troupe. Exacte, veuillez m'excusez madame. Je m'incline comme une vulgaire servante, histoire de faire une nouvelle fois de l'humour sauf que ça me rappelle des choses. Pas l'inclinaison mais juste le mot madame ou monsieur car c'est comme ça que je dois appeler mon employeur ainsi que son tortionnaire de fils. Heureusement, personne ne connaît ma situation car sans ça, je ne serais pas une Psi Upsilon et on serait vraiment que je suis dans la misère et ça, depuis toujours. Je te laisse t'en occuper. L'heure de la rigolade est terminée. Attrapant mes pompoms, je me met en position et j'attends le signal de Alek pour démarrer.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Mer 18 Juil - 13:37

Aleksa n'avait pas cru qu'elle serait obligée de baisser les bras. Enfin, de lâcher l'affaire. Jezabella était vraiment pire qu'elle. Bien plus que têtue, pour sûr. Elle avait trouvé son maître dans ce domaine là. Elle qui pensait pouvait tenir tête à n'importe qui, en n'importe quelle occasion ... Comme quoi, hein, personne n'est infaillible. Et puis, peut-être que miss Aleksa baissait les bras pour éviter que Jezzy ne lui chauffe les oreilles pendant des heures et des heures avec cette histoire. Autant passer à autre chose, non ? Du moins, ne pas s'attarder sur le sujet encore longtemps. En tout cas, Jezzy n'en avait pas terminé avec cette histoire. Parce que quand bien même Aleksa acceptait cette première "prise" de contact, si on peut dire ça comme ça, elle souhaitait vraiment l'y emmener une seconde fois et qu'elle rentre, cette fois-ci, dans le cercueil. Ouais, et bin, ça, ce n'était vraiment, mais vraiment pas gagné d'avance. Et pas sûre que sur ce point là, Aleksa abdiquerait aussi facilement.

La miss eut un léger haussement des épaules tandis que Jezzy souriait. La satisfaction se lisait sur son visage. Ouais ... ne jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, hein, n'est-ce pas ? "M'habituer au lieu, j'pense que ça ne sera pas difficile. C'est plutôt m'habituer au cercueil. Et ça, j'peux te jurer que me convaincre d'entrer dans l'un d'eux, ça ne sera pas une tâche aisée ma vieille." Et elle lui tira la langue. Plus pour l'amuser qu'autre chose d'ailleurs, mais bon. Aleksa lui parla de lui botter les fesses, si jamais besoin était. Jezabella plaisanta en lui disant qu'elle rembourrerait ses fesses. Aleksa éclata de rire. Enfin, éclater, façon de parler. Mais oui, elle riait. Cette Jezzy, quelle marrante tout de même. "Toujours aussi drôle. On verra quand on en sera là."

En tout cas, il était vrai qu'Aleksa avait envie de savoir quelle était la phobie de Jezzabella. Parce qu'elle ne lui en avait jamais parlé. Et elle ne pensait pas qu'elle le ferait. Mais Jezzy la menaça quelque peu. Ca devait rester entre elles. Sinon, elle poursuivrait Aleksa jusqu'à l'autre bout de la terre, qu'elle lui arracherait la tête et qu'elle la donnerait à un chien. "Tu me connais. Je sais tenir ma langue Jezabella." Tout de même. Ce n'était pas n'importe qui qui connaissait le secret d'Aleksa. Enfin, sa claustrophobie. C'est un truc qu'elle gardait pour elle. Même si elle ne le niait pas vraiment quand quelqu'un venait à le découvrir. Jezzy en vint, finalement, à lui dévoiler son secret. Elle était clownophobe. "Juste les clowns ? Oh, c'est pas bien grave. C'est pas commun non plus. Mais au moins, tu ne vois des clowns qu'au cirque. Donc, t'as pas souvent l'occasion d'en croiser." Ouais. "Ca me fait penser à cette série ... Bones ... Le type qui dégomme un clown d'un camion de glace parce qu'il n'aime pas vraiment les clowns lui non plus." Sauf qu'elle ne voyait pas Jezzy prendre une arme pour botter en touche un clown.

Après leur petite danse improvisé, il était temps de reprendre leur sérieux. Sauf que Jezzy avait quelque peu inversé les rôles. Ca ne dérangeait pas Aleksa. Ca l'amusait même. Elle était peut-être co-capitaine, mais la plupart du temps, elle se sentait comme une simple danseuse. "Ah non, ah non, pas de madame avec moi >_<." Aleksa eut une drôle de mine sur le visage. Madame, ça ne lui allait pas du tout. Et ça lui faisait penser à ce film qu'elle avait vu l'année passée, au cinéma. Où une madame refusait qu'on l'appelle madame. "Ai-je l'air d'une madame ? Et puis, ça m'va pas." Dans quelques années, peut-être. Mais maintenant non. Brèfle, il était temps de se mettre au travail tout de même. Aleksa s'était approchée du poste, juste pour être sûr que ça serait la bonne musique. "Bien, alors, on est partie !" Aleksa récupéra ses pompoms et elle attendit juste quelques instants. Le temps ... que la musique commence. Et quand ce fut le cas, Aleksa commença donc à danser sur la musique, exécutant quelques mouvements, comme si elles étaient à l'entraînement, toutes ensemble. Sauf qu'il n'y avait qu'elle et Jezabella.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Jeu 19 Juil - 6:41


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
Il est certain que quand je veux quelque chose, je l'ai, quitte à devoir faires des pieds et des mains pour l'obtenir. C'est ça, avoir un fort caractère. On en réclame toujours un peu plus jusqu'à l'épuisement. Y en a qui sont prêt à écraser tout ceux qui se mettront en travers de leur chemin pour remporter la victoire, moi, ça m'arrive mais ça dépend les situations. Là, j'étais prête à remuer ciel et terre pour qu'elle acceptent mais finalement, ça s'est avéré plus facile que je ne l'aurais pensé. La preuve, Alek accepte de m'accompagner à une séance d'UV et je suis persuadée mais alors pire que persuadée que ça l'aidera pour la seconde qu'elle sera obligée d'accepter. J'ai du courage et de la volonté alors pour moi, c'est gagné d'avance. Si j'ai réussi à lui faire accepter la mission si facilement pour seulement y mettre les pieds, même si ça sera plus compliqué, je parviendrais à lui faire faire une séance, même si ça n'est que quelques minutes. J'avoue mais d'un autre côté, je suis courage et pleine de volonté donc j'y arriverais. Il suffit de te mettre en confiance et de ne pas te brusquer. Finalement, je vais user du plan B, sachant que le plan A, c'était de t'y enfermé de force mais je pense que ça sera surement pire que mieux si je fais ça. Un petit air innocent du genre, j'ai rien dit s'installa sur mon visage tandis que je faisais maintenant, comme si je n'avais jamais prononcé ces derniers mots. Je suis honnête, autant lui dire du départ mes mauvaises intentions que j'ai vite ravisé plutôt que de les lui cacher, au risque qu'elle m'arrache la tête. Entrant dans son jeu, je lui tire moi aussi la langue. Décidément, elle en a une bonne avec ça. On croirait avoir affaire à des marchandes de grimaces avec les deux réunies. Comme tu dis. J'esquisse un maigre sourire. Alek qui veut me botter les fesses et moi qui veut lui arracher la tête pour la donner à manger à des chiens si elle balance mon secret, ça devient hard tout de même. J'ai une entière confiance en mon amie bien que ma plus grande confiance, je l'accorde à mon meilleur-ami Soren qui connaît ma situation de A à Z mais pas encore au point de tout lui dévoiler me concernant. Il m'a fallut du temps avec lui comme il me faudra surement du temps avec elle même si elle est sur la bonne voie. Je ne me vois pas lui mentir éternellement mais j'ai toujours cette petite peur qu'elle découvre le poteau rose et me dénonce auprès des autres. Remarque, je n'aurais que ce que je mérite mais je serais peinée sachant que j'ai une grande estime à son égard. Je sais bien ma belle, j'en doute pas un seul instant mais je préviens, comme je le fais si souvent. Je m'attendais à quelques moqueries concernant cette phobie stupide mais finalement, non, elle n'a pas l'air morte de rire ou quoi que se soit d'autre. Sauf que son explication me fait froncer les sourcils. Des clowns uniquement au cirque ? Non mais ça ne va plus. Quand tu regardes, y en a partout ou du moins, moi, j'en vois partout. Ils sont pas toujours déguisés mais ceux qui me font vraiment peur, ce sont ceux avec leur gros nez rouge, leur maquillage stupide, reflétant des expressions stupides. Ta toujours un petit con qui est prêt à se déguiser en clown comme si il savait que j'avais peur. Bizarre mais je crois que je vais devoir consulté car ça doit être dans ma tête. Si j'en tue un, on va me traiter de je ne sais quoi, bref, j'ai une case je crois. Les clowns, c'est vraiment un sujet à éviter avec moi, la preuve, mon imagination débordante me fait dire n'importe quoi. Revenons à nos moutons et à cet entraînement qui a commencé dans la joie et la bonne humeur. Je souris suite à la réaction de Alek qui me fait bien rire, je dois l'avouer. Tu devrais être flattée, je te donne vingt ans de plus que ton âge. Quand la musique, la bonne musique, se fait entendre, nous démarrons l'entraînement. Je revois avec la co-capitaine des cheerleaders, les divers enchaînements que nous devons réalisés, m'appliquant au maximum pour avoir le meilleur résultat possible. Me tromper, c'est impossible. Je suis perfectionniste et donc, comme son nom l'indique, faut que tout soit réalisé dans les règles de l'art mais surtout, que tout soit parfait !
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Jeu 19 Juil - 14:39

Sujet clos ? Aleksa l'espérait parce qu'elle n'avait pas envie de batailler durant des heures et des heures avec Jezabella sur le sujet. Parce qu'elle finirait vite par être à court d'arguments. Et sachant que son amie n'était pas du genre à lâcher facilement, et bien, ouais, ça sifflerait dans ses horaires pendant un long et long moment. Et franchement, elle n'en avait pas envie tant que ça. Aleksa leva un sourcil interrogateur et eut un drôle d'air sur le visage quand Jezabella lui avoua que son plan premier, c'était de la faire entrer de force dans une des boîtes de conserve. "Tu rêves éveillée si tu crois que j'me serais laissée faire. J'aurais crié, hurlé, t'aurais mordue si nécessaire aussi." Et elle aurait demandé à ce que des messieurs de la sécurité l'embarquent. Enfin, façon de parler. De l'escorter gentiement jusqu'à la sortie de la boutique, et rien d'autre. Parce que même si elle était blindée de tunes, c'est pas pour autant qu'elle envoyait ses amis en prison. Quand même ... Y'a pire dans la vie, non ?

En tout cas, Jezabella allait lui révéler quelque chose d'important. Sa phobie, à elle. Aleksa s'attendait à tout et n'importe quoi. Et elle s'était aussi attendue à ce qu'elle la menace. Parce que ... personne n'aime vraiment parler de sa phobie, du moins, si on en a une. Personne n'aime l'avouer. De peur qu'on ne se fiche de sa gueule. Et il était vrai qu'Aleksa aurait pu éclater de rire, ou bien ... se moquer carrément de son amie. Mais non, elle n'en avait rien fait. Certes, avoir peur des clowns, bah, c'était pas vraiment commun comme phobie. Mais pourquoi pas ? Elle ne craignait pas les clowns, elle. Alors, si madame la bonne fée avait peur des clowns, bah, peut-être que Aleksa pourrait essayer de lui faire passer cette peur ? Qui sait. Le truc, c'est que pour Jezzy, des clowns, y'en avait partout. Et c'était pire encore quand elle voyait un type avec un nez rouge. Là, c'était le pompom, si on peut dire ça comme ça. "Whaa ... Si tu vois des clowns partout, tu dois tout le temps être en train de flipper. J'préfère ma phobie à la tienne." Ah ouais, clair, sans doute que si on lui proposait d'échanger, elle ne le ferait pas. "Tu sais, hein, on doit tous avoir une case. Toi comme moi ... Ca prouve qu'on est humain et qu'on est pas invincible." Tout simplement. Aleksa tentait de positiver, de relativiser. Qu'elle ait peur des clowns ? Qu'importe. Un jour ou l'autre, ça passerait. Avec ou sans aide. Ca serait à voir.

Discussion close ? Peut-être que oui, peut-être que non. Il était temps de passer à l'entraînement à présent. Aleksa n'avait pas envie qu'elle lui dise madame. Et Jezzy se moquait d'elle en lui disant qu'elle faisait dans les genre quarante ans. Bien sûr, elle se moquait d'elle. Et en guise de réaction, toujours aussi puérile, Aleksa lui avait tiré la langue. "Sale peste va." Mais c'est pour ça qu'elle l'aimait bien. Parce qu'elle n'avait pas sa langue dans sa poche. A dire vrai, Aleksa n'aimait pas vraiment les lèches-cul. La musique défilait, à présent et les deux jeunes femmes exécutaient les différents mouvements et enchaînements. Un entraînement sérieux, pour sûr, même si au départ, à dire vrai, c'était plutôt partie à la déconnade. Comme quoi, elles avaient su retrouver leur sérieux au bon moment pour les besoins de leur entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Ven 20 Juil - 14:25


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
Forcer quelqu'un n'est pas une bonne solution tout comme la violence ne résume à rien. Dans les deux cas, que ça soit moi ou Alek, nous étions mal partie. Moi, je veux la forcer à faire des UV quitte à devoir la porter et la fourrer dans le cercueil et elle, elle était prête à se battre bec et ongle pour me faire lâcher prise. C'est encore une fois mal me connaître. Elle pourra hurler ou encore me frapper, je lâcherais pas prise. Par contre, je serais pas forcément contente d'avoir la marque de son dentier sur la peau. Je prend un air attristé et je dis : Tu serais capable d'acte aussi brutale envers ma pauvre personne ? Jouer les martyres, ça ne me va pas du tout surtout quand je me pose en victime alors que dans l'histoire, la victime, c'est plutôt elle vu que je veux la forcer à faire quelque chose qu'elle ne veut pas. C'est pas forcément la meilleure solution pour l'aider à vaincre sa peur. En lui exposant les faits, concernant ma phobien, je n'ai pas omis de la menacer si jamais elle osait divulguer ce petit secret à qui que se soit. De toute façon, avec Soren, elle est la seule à être au courant donc, sachant que Soren ne parlera pas, si on me fait une mauvaise blague, je serais de qui ça vient. Elle est morte si elle se pointe avec un nez de clown ou un déguisement. Mais grave, je flippe en permanence avec ça. Faudrait que je pense à aller au cirque, peut-être que ça me guérirait en me forçant à en mater un pendant une heure et demie ou peut-être que ça me traumatisera davantage. J'en sais rien et je veux pas savoir en fait. C'est tout de même grave d'avoir peur à ce point-là. Voilà pourquoi je dis souvent que la peur n'évite pas le danger car souvent, on a peur de quelque chose qui est grave mais qu'on ne peut pas éviter, or, moi, j'ai peur d'un truc sans gravité, ce qui est plutôt débile. À moins de tomber sur un clown psychopathe, je vois pas ce qui pourrait m'arriver de bien méchant. Exacte. Personne n'est invincible, on a tous nos points forts comme nos faiblesses car si tout le monde serait parfait, où irait-on ? Insinuant que Alek paraît vieille pour l'embêter, elle me tire une nouvelle fois la langue, ce qui me fait sourire de manière amusée. Bien sur que je plaisante mais surtout, bien sur que j'aime la faire enrager. Moi aussi je t'aime. Quelle ironie. Lui faisant un petit clin d'oeil complice, je me concentre sur notre chorégraphie, exécutant les même gestes que la co-capitaine. Un semblant de sérieux s'est installé dans notre entraînement qui était au départ, plus une partie de rigolade qu'autre chose. Il y a un temps pour rire et un autre pour bosser, nous sommes dans le second.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Ven 20 Juil - 16:49

Aleksa pointa du doigt son amie en prenant un air plus qu'horrifié. "Han, t'as pas le droit de me faire ce coup là ! Tu sais que t'as pas le droit." Elle était un peu comme ces personnages, dans les mangas, qui ont les yeux qui sortent de leurs orbites et tout ça quand ils entendent ou voient quelque chose de complètement dingue. "Comment t'es pas gentille avec moi." Si Jezabella voulait jouer les martyrs, Aleksa pouvait faire la même chose. Elle porta ses mains au visage, juste pour faire flipper Jezabella. "Tu peux pas me faire ça." Quand j'vous disais qu'elle n'aurait pas dû choisir la médecine comme vocation. Mais plutôt la comédie. "Trève de comédie. Je sais pas si j'pourrais vraiment te botter les fesses." Pas son genre. Et elle n'était pas violente pour un sou. Donc sans doute qu'elle lui tirerait les oreilles, et puis c'est tout.

Leur sujet de conversation se poursuivit sur sa phobie des clowns. Elle flippait en leur présence. Dès qu'elle en voyait un, ça n'allait pas. Elle parlait d'aller au cirque. Peut-être ... peut-être que ça lui permettrait d'aller mieux. Aleksa eut un léger haussement des épaules. Peut-être que oui, peut-être que non. Elle n'en savait rien. "Si tu veux aller au cirque et que t'as besoin de soutien, et bien ... Tu me le dis. Et j'viendrais avec toi." Elle ne la laisserait pas toute seule. Surtout si ... Surtout si Jezzy devenait effectivement sa bonne marraine la fée et qu'elle tentait de l'aider concernant son petit -gros- problème de claustrophobie. Un prêté pour un rendu, en quelque sorte, non ? Ce qui était normal dans un certain sens. Elle voulait l'aider. Et Aleksa en ferait de même. Enfin, si elle le pouvait. En tout cas, Jezzy ne devait pas avoir peur. Ou du moins, avoir peur que ça se sache. D'une, parce que Aleksa n'irait pas dévoiler tout ça. Parce que ça serait trahir son amie et qu'elle ne pouvait pas faire ça. Et de deux, parce que ... Parce que tout le monde avait des phobies. Aleksa la première. Ca pouvait aller à la petite peur des araignées, à en hurler dès qu'on en voyait une, à une peur plus grave, plus importante. Et fallait pas en avoir honte. "Ravie qu'on soit d'accord alors."

Aleksa l'avait traitée de petite peste. Ce à quoi Jezzy avait répondu qu'elle l'aimait, elle aussi. Elle lui tira de nouveau la langue. "Ah la la ... On n'en manque pas une quand on est toutes les deux." Qu'est-ce qu'elles s'entendaient. Et c'était tant mieux d'ailleurs. Disons que c'était plus simple, que ça permettait ... et bien, de garder de bons liens avec les différentes cheerleaders et tout ça. Bon, même si ... à dire vrai, Aleksa avait quelques soucis avec Danäé. Mais sur ce point là, elle n'était pas la seule à avoir les mêmes ennuis. M'enfin, passons. La musique avait donc démarré et elles exécutaient leurs enchaînements. C'était plus sérieux dans l'immédiat. Enfin, à présent, fini les rires. Juste pendant quelques minutes. Le temps qu'elles revoient les enchaînements et tout ça. Aleksa avait la pêche. Ses mouvements étaient fluides, comme toujours. Comme si elle ne pouvait pas s'arrêter de danser. Ouais, il était clair que si elle était vide il y avait de ça quelques minutes, et bien, elle avait retrouvé toute sa pêche et tout son entrain. "Et dire que j'étais presque amorphe y'avait de ça dix minutes." lança-t-elle à Jezabella tandis qu'elle continuait de bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Mar 24 Juil - 12:45


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
Fini la martyre, laissons place à la vraie car j'ai en quelque sorte essayé de lui piquer sa place pour qu'on pensent que c'est moi la victime alors que non, c'est elle. Je suis un monstre quand je m'y met mais heureusement, je m'assume totalement. J'ai tout les droits poupée. Quand je dis tout les droits, j'exagère pas sur le mot car j'ai accès à tout quand je le veux, quitte à me faire aligner ensuite. Je sais m'abstenir quand il le faut, heureusement. Je ne peux m'empêcher de rire face au petit jeu de scène de mon amie qui joue très bien la comédie. Ta vocation, c'est le théâtre, pas la médecine. Je sais pas pourquoi mais Alek serait mieux dans le théâtre. Elle a l'art et la manière pour jouer la comédie tout comme elle l'a surement pour tenir son bistouri mais quoi qu'il en soit, les deux lui collent bien à la peau. T'en ai pas capable, tu sais très bien que si tu me botte le cul, je t'arrache les yeux après. Demande à Danäé de quoi je suis capable. Je ne ferais pas de mal à Alek, c'est sur mais comme toujours, j'essaie de passer au dessus d'elle. L'embêter c'est une chose que j'aime par dessus tout. C'est mon côté chiant qui fait pas mal son apparition aujourd'hui. Pour en revenir à Danäé, elle m'a tellement cherché des poux dans la tête que je l'ai alignée dans les vestiaires. Bien sur, elle ne m'a pas loupée non plus mais au moins, c'est donnant donnant. Manqué plus que la boue ce jour-là. Après la phobie d'Alek, nous avons discuté de la mienne qui est relativement moins importante que la sienne mais qu'il faut tout de même savoir gérer. J'écarquille les yeux à sa proposition et secoue immédiatement la tête. Non merci, je veux pas risquer une vengeance. Tu serais capable de me jeter dans la gueule du loup ou plutôt du clown histoire de me faire comprendre que c'est pas aussi radical que je veux le faire croire. Le meilleur moyen de vaincre ses peurs, c'est de les affronter, or, moi, je ne veux pas affronter la mienne mais en revanche, je pousse les autres à le faire. C'est le monde à l'envers, mon monde quoi. Tant que j'ai réussi à faire ma bonne action, ça va, pour moi, y a le temps. Trop bonne, trop conne, je commence à comprendre la signification de cette expression avec le temps. J'ai beau avoir l'air et l'attitude d'une garce quand je m'y met, j'ai un coeur d'or en réalité et rare sont les gens qui s'en sont aperçu. Pour une fois qu'elle et moi sommes d'accord, je rabat mon clapet car c'est le moment. L'entraînement commencé de manière sérieuse, cette fois-ci, nous enchaînons mouvement sur mouvement, y mettant tout notre coeur. Faut pas rire un peu. Quand je me retrouve avec Alek, je passe souvent un bon moment car nous nous comprenons parfaitement. Nous savons toute les deux qu'il y a un temps pour rigoler et nous amuser et un autre, pour prendre les choses au sérieux. On fait parfaitement la part des choses et c'est ça qui me plaît en elle. Je t'avais dit que t'allais reprendre du poil de la bête avec moi.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Mar 24 Juil - 13:37

Aleksa eut un haussement des épaules lorsque Jezabella en était venue à lui dire qu'elle avait tous les droits. Elle n'était pas forcément d'accord avec ça mais bon. Elle préféra l'ignorer, en quelque sorte. Lui tirer la langue une nouvelle fois ? Elle l'avait bien trop tiré jusqu'à présent. Elle finirait par choper un coup de soleil sur la langue. Ca serait dommage, n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, Jezabella émettait un avis sur les compétences d'Aleksa. Du genre qu'elle pourrait très bien être sur une scène de théâtre, à faire des clowneries, ou bien à jouer la comédie, parce qu'elle était plutôt douée. "Peut-être ..." dit-elle avec un léger haussement des épaules, encore. "La médecine, c'est une valeur sûre." Du moins, elle trouverait toujours du boulot là-dedans, même si elle n'avait pas vraiment besoin de travailler puisqu'elle était née avec une cuillère en or dans la bouche mais bon. "Et puis, en quelque sorte, ça me permet d'être proche de quelqu'un ... que j'ai pas vraiment eu l'occasion de connaître." Sa mère. C'était bien l'une des seules choses qu'elle connaissait sur elle. Et à travers la médecine, oui, Aleksa avait l'impression de la connaître. En quelque sorte. C'est bizarre mais bon, c'est comme ça.

Aleksa savait éperdument qu'elle ne toucherait pas un chemin à Jezabella. Parce qu'elle n'était pas du genre bagareuse. Elle préférait trouver une solution pacifiste à tout problème. Sauf si on lui cherchait vraiment des noises. Là, sans doute qu'elle pourrait sortir les griffes ou bien mordre, mais ça ne serait pas Jezabella. Elle lui parla de Danäé. Aleksa eut une grimace sur le visage. "Hein hein. J'veux pas savoir ce qui se passe entre toi et elle. Parce que si j'suis au courant, faudra que j'en parle avec Nala et avec la coach aussi et vous aurez des problèmes toutes les deux. Et même si j'avoue ne pas vraiment porter Danäé dans mon coeur, j'veux pas qu'on soit privée de deux bonnes danseuses." Parce que vous savez, hein, être cheerleader, c'est pas juste pour se trémousser au bord du terrain et encourager les sportifs. Y'a des rencontres de cheerleaders aussi, des compétitions nationales et tout ça. Et oui, c'était pas de la blague. Donc, c'était mieux que le calme plane sur l'équipe. Ou du moins, qu'elles fassent semblant que tout allait bien.

Leur sujet de conversation suivant tourna autour des phobies. D'abord celle de Aleksa, et encore, elle ne lui avait parlé que de sa claustrophobie. Y'avait sans doute encore d'autres trucs mais chaque chose en son temps, en quelque sorte. Et c'était au tour de Jezabella qui lui avait parlé de sa clownophobie. "Tout de suite, hein, comme si j'pouvais faire ça ... Toi j'suis sûre que tu le ferais. Tu m'as même avoué que tu voulais m'enfermer dans un tube à UV." Et ça, Aleksa ne l'inventait pas. C'était les propres mots de Jezabella. Donc, hein, fallait qu'Aleksa fasse gaffe à ses fesses tout de même. Même si elle était certaine que son amie ne lui ferait jamais ça. Enfin, passons.

Puisqu'elles étaient, à présent, parties sur leur entraînement et qu'elles bougeaient en rythme et au gré de la musique. Il était clair que toutes les deux, elles s'amusaient toujours bien. Et rigolaient souvent aussi. Si bien que quand c'était un entraînement en duo, soit elles papotaient durant des heures et des heures, soit elles riaient. Et de rares fois, oui, elles s'entraînaient. Comme maintenant d'ailleurs. Aleksa avait retrouvé sa forme tandis que la musique touchait à sa fin. "J'ai jamais dit le contraire." Pompoms toujours en main, elles se pencha vers la droite, puis vers la gauche. Pour s'étirer encore un peu. "On repart pour un tour ?" A moins que Jezabella n'avait quelque chose de prévue. Parce que l'heure avait tourné mine de. Elles ne s'entraînaient pas depuis longtemps, mais elles avaient mis un moment avant de démarrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 465
columbia since : 14/07/2012
more about me :
Swan-Prïam Cobbfisher (relation sans lendemain et ambiguë)
A. Søren Jon Sólveig (meilleur-ami)
Aleksa N-Y. Davenport (amie)
Danäé M. Howard (ennemie)
Esteban W-Da Volpedo (ex et relation ambiguë)


MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Mar 24 Juil - 18:54


On s'entraîne ? Vraiment ?
Ft. Jezabella & Aleksa.
Je suis persuadée que la vocation de Alek est le théâtre même si elle doit plutôt bien s'en sortir en médecine. La médecine est une valeur sûre alors que le théâtre, en revanche, c'est une tout autre affaire. Côté financier, elle gagnerait surement mieux sa vie en tant qu'actrice mais ça serait passager tandis qu'en tant que médecin, elle avait plus de chance d'apporter un financement à son compte en banque de manière mensuelle. C'est pas peut-être, c'est sur, je t'assure. Alek confirma mes pensées, ce qui me fit sourire et hocher la tête. Je suis d'accord. Le théâtre, c'est quelque chose qui se perd. Si tu te fais pas un nom rapidement, tu te fais éjecter aussi vite que tes entré malheureusement. Faut être réaliste, elle a plus de chance en tant que médecin qu'actrice même si elle a autant les capacités pour l'un que pour l'autre. Ah bon ? Qui, sans vouloir être indiscrète ? J'en connais un paquet sur Alek mais il y a tout de même des zones d'ombres et si elle veut bien me le dire, j'aimerais bien savoir qui la rapproche autant de la médecine. Ayant l'espace d'un instant omis que Alek était la co-capitaine, j'avais malencontreusement évoqué mes petits soucis avec Danäé sauf que voilà, j'ai envie de lui en dire davantage et co-capitaine ou non, je le ferais. Davenport, je parle pas à la co-capitaine mais à mon amie. J'ai foutu une raclée à Danäé dans les vestiaires après qu'elle m'est agressée moralement et physiquement, une nouvelle fois. Elle m'a bien amochée mais moi avec. Tu crois qu'elle a compris pour autant ? Tu parles ... C'est vrai quoi, je parle à mon amie et non à la co-capitaine même si on s'entraîne, c'est en dehors de nos heures après tout. Notre sujet dévia une nouvelle fois sur les phobies, et la mienne cette fois-ci. J'ai pas confiance ou du moins, je fais croire à Alek que je n'ai pas confiance en elle pour qu'elle m'accompagne au cirque, chose que je ne ferais pas au final. Elle, elle ira au salon d'UV mais moi, j'irais pas au cirque, c'est décidé. On sait jamais. Bien sur que je le ferais, pour faire passer ta peur, tu verras, ça sera le pied. Après, tu pourras me frapper si tu veux, je ne dirais rien mais au moins, j'aurais réussi. Je ne le ferais pas, bien sur mais j'ai envie d'embêter mon monde et Alek est ma victime idéale. Je suis trop sérieuse à mon goût et parfois, j'ai besoin de laisser ma folie exploser au grand jour. C'est malheureusement elle qui subit les frais de mon sérieux quotidien qui dure depuis pas mal de temps. Nos enchaînements se terminant, je hoche la tête à la demande de mon amie. Oui, je n'ai rien de prévu de toute façon.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
message : 764
columbia since : 30/06/2012
ton âge : 30
more about me : My past || My friends

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   Mar 24 Juil - 20:06

Jezzy avait clairement son idée sur les capacités théâtrales de son amie. Néanmoins, pour Aleksa ... le théâtre, ce n'était pas vraiment ce qu'elle aimait le plus. La médecine, oui. Elle buvait chaque parole de ses professeurs comme si c'était de l'or. Elle adorait ça. Et très honnêtement, elle ne se voyait pas vraiment à faire autre chose. Du tout même. Ou peut-être seulement comme un hobby. Là, oui, ça serait éventuellement possible. Mais elle ne se voyait pas sur une scène tous les jours à faire ça. Manier un bistouri, ouais, là, elle pourrait le faire. Sans aucune hésitation d'ailleurs. "Oui. Et puis, je crois que je me lasserai trop rapidement. Et puis, j'voudrais pas avoir à déprimer parce que j'arrive pas à percer. Et j'aimerais encore moins devoir coucher pour pouvoir réussir." Pas son genre. La médecine, c'était peinard. Et comme elle le disait, ça la rapprochait de sa mère. D'ailleurs, Jezzy lui avait posé la question. Ca la rapprochait de qui. Aleksa eut un air étonné. Ah, elle ne lui en avait pas parlé ? Peut-être. En même temps, elle ne pouvait pas se rappeler de tout aussi. Il y avait certaines choses qu'elle avait déjà abordé avec son amie, et d'autres non. "Je t'en ai peut-être pas parlé. Je sais plus. Mais ma mère ... Elle était médecin. Enfin, avant de mourir sur la table. Et en quelque sorte, en faisant des études de médecine, bin, j'apprends à la découvrir." Oui, plus ou moins. C'était stupide, mais c'était pas comme ça.

Jezabella lui parla de ses problèmes avec Danäé. En tant que co-capitaine, Aleksa se devait de faire régner une bonne ambiance entre toutes les danseuses et faire tout son possible pour apaiser les tensions. Mais Danäé ... Cette fille était un démon quoi. Enfin, elle lui expliqua ce qui s'était passé. Des piques, elles en étaient venues aux mains et elles s'étaient amochées toutes les deux. Aleksa soupira et leva les yeux au ciel. "Si tu savais comment j'aimerais lui foutre une bonne trempe ..." Ouais. Mais bon, pas le genre d'Aleksa, comme dit. C'était une pacifiste après tout. "Tout ça, bien sûr, ça reste entre nous. Sinon, vous aurez des ennuis. Et peut-être moi aussi." En gros, motus et bouche cousue. Et pour lui faire signe que c'était le cas, Aleksa avait mimé une fermeture éclair au niveau de ses lèvres.

Aleksa secoua la tête vivement, très rapidement, après avoir entendu ce que Jezabella venait de lui dire. "Non, non, non, non. Tu ne me feras pas rentrer dans le tube de la mort de force. J'te jure Jezzy. Si tu le fais, j'te mords." Ca, elle savait très bien le faire. Parce que même si elle était une adepte de la non violence, l'autre jour, elle avait mordu quelqu'un qui n'arrêtait pas de l'emmerder. Au moins, c'était radical et il lui fichait la paix depuis. Mais il était temps, à présent, de passer à autre chose. Temps de danser, temps de s'entraîner, d'exécuter les mouvements et tout ça. La musique s'était terminée bien trop rapidement. Aleksa avait encore de l'énergie à revendre. D'où le fait qu'elle lui proposa de reprendre une nouvelle fois l'enchaînement. Jezabella était d'accord. "Bien, alors, encore une fois. Mais sans la musique, j'crois qu'on connaît trop bien pour en avoir besoin." Aussitôt, Aleksa se remit en position. "Prête ? Un ... Deux ... Trois." A trois, la miss avait donc recommencé l'enchaînement comme si de rien n'était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]   

Revenir en haut Aller en bas
 

On s'entraîne ? Vraiment ? [Jezabella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» Jeux vraiment trop drole!!!
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» [Entraînement] Lame
» C'est bien toi ? C'est vraiment toi ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Columbia University :: COLUMBIA UNIVERSITY :: 
Bâtiment central
 :: 
Le Complexe Sportif
 :: 
Les terrains extérieurs
-